Lamborghini

Lamborghini URUS : la loi du marché

La nouvelle est grave. L'un des derniers bastions de l'automobile tombe sous les coups de boutoir de la nouvelle tendance : le SUV. Après le Porsche Cayenne, il y a déjà 15 ans et le Bentley Bentayga, il y a moins de deux ans, voici que la firme de Sant'Agatha dévoile à Paris son bolide haut sur pattes, la Lamborghini URUS.

+ de photos Lamborghini SUV URUS

Il faut dire, à la décharge de Lamborghini, que ce n’est pas la première fois que le taureau en pleine charge s’autorise à sortir des sentiers battus de la supercar, puisqu’entre 1986 et 1993 sortait des chaînes de montage le LM002. Mais si ce baroque 4x4 était prévu pour une toute petite série, l’URUS ambitionne de faire doubler les ventes de la marque.

Pas si italien que ça !

Ce n’est pas la première fois que l’on voit l’URUS. Les designers nous l’avaient déjà dévoilé lors du Salon de l’automobile de Beijing en 2012. Le moins que l’on puisse dire, c’est que question style, ils lui sont restés très fidèles. Arêtes franches, optiques effilées, ceinture de caisse exagérément haute et des jantes qui flirtent avec le grotesque puisqu’elles peuvent monter à 23 pouces. On est très loin de la finesse habituelle des produits transalpins !

Mais cela ne s’arrête pas là. Sous cette carrosserie faite pour plaire aux empereurs du pétrole et aux nouveaux milliardaires asiatiques se cache une plateforme du groupe Volkswagen. Il s’agit de la MLB à empattement très long. Pas vraiment une première, puisqu’elle est la base technique des Audi Q7, Bentley Bentayga et Porsche Cayenne.

Lamborghini

Une bête sauvage ?

Oui et non ! Sous le capot, on aurait pu attendre le V10 de l’Huracan, ou encore mieux le somptueux V12 de l’Aventador. Mais il n’en est rien. Les ingénieurs, mais surtout les comptables du groupe, leur ont préféré le V8 biturbo de 4 litres des Porsche Panamera et Cayenne Turbo.

Si la mécanique à besoin d’aide pour bien remplir ses poumons, les motoristes lui ont tout de même attribué la puissance de 650 chevaux à 6 000 t/min, avec un couple maxi de 850 Nm disponible dès 2 250 t/min. 

La cavalerie passe par les quatre roues via une boîte de vitesses à 8 rapports. L’électronique distribue le couple avec une répartition 40/60 par défaut, et jusqu’à 70 % sur le train avant ou 87 % sur le train arrière.

Une question de chiffres.

Malgré des dimensions imposantes : 5,11 m de long, 2,02 m de large hors rétros, 1,64 m de haut, le poids reste sous la barre des 2 200 kg. Le coffre a une capacité variant entre 616 et 1 596 litres.

Ce SUV Lamborghini annonce le 0 à 100 km/h en 3,6 s, le 0 à 200 km/h en 12,8 s et une vitesse de pointe de 305 km/h. Le freinage de 100 à 0 km/h ne prend que 33,7 mètres. Il faut dire que là-dessus, les ingénieurs n’ont pas lésiné avec des disques en carbone céramique de série.

Et la suite ?

Vous pensez qu’il suffit. Que cette URUS a déjà trop bafoué ses ancêtres. Le problème, c’est que ce n’est pas fini. La firme veut vendre à tout prix. C’est la raison pour laquelle les techniciens travaillent déjà sur l’intégration d’une motorisation hybride plug-in qui devrait faire son apparition au catalogue en 2020.

Enfin, la marque Lamborghini n’exclut pas d’étendre la gamme avec un coupé GT 2+2. Cette quatrième ligne rejoindrait l’assortiment à l’horizon 2025-2027 et aurait une certaine parenté avec le concept Asterion.

Le SUV éponyme sera livré à ses premiers clients au printemps 2018. Le tarif annoncé débutera à un peu plus de 205 000 €.

Moteur Lamborghini URUS : V8 4L biturbo
Puissance Lamborghini URUS : 650 ch à 6 000 tr/min
Couple Lamborghini URUS : 850 Nm à 2 250 tr/min
Le 0 à 100 km/h de la Lamborghini URUS: 3,6 s.
Le 0 à 200 km/h de la Lamborghini URUS : 12,8 s.
La vitesse max. de la Lamborghini URUS : 305 km/h
Les dimensions de la Lamborghini URUS : 5,11/2,02/1,64
Les jantes de la Lamborghini URUS : 21 pouces
La consommation mixte de la Lamborghini URUS : 12,7 l/100 km

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Lamborghini URUS : la loi du marché

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter