Porsche

Les salari?

Habitués à recevoir un joli chèque en guise de prime de fin d'année, les salariés de l'usine Porsche auraient accepté d'être moins payés pour permettre à la Mission E de voir le jour.

Dévoilé au salon de Francfort en septembre dernier, le Porsche Mission E Concept préfigure la prochaine berline électrique du constructeur, pour rivaliser avec la Tesla Model S et la prochaine proposition de Mercedes.

Prêt à rejoindre les lignes de production de Zuffenhausen, le prochain modèle permettra de créer 1 000 emplois. Toutefois, le projet Mission E aurait poussé les employés de l’usine à accepter quelques concessions financières.

D’après le média Automobilwoche, les dirigeants et les salariés seraient – d’un accord commun –pour le fait de voir passer la durée hebdomadaire du travail de 34 à 35 heures, soit une baisse du coût de 3 %, et accepteraient de renoncer aux augmentations de salaires de 2016 à 2025.

Ce plan d’austérité touche tous les employés, depuis les ouvriers présents sur la chaîne de montage jusqu'aux cadres supérieurs, en passant par les agents chargés de l’entretien des locaux. Les économies réalisées sur la masse salariale devraient permettre à Porsche de produire la Mission E, mais aussi d’absorber les vagues créées par le scandale Volkswagen.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Les salari?

image profil
Jean-Marie Marchal
2015-12-27 15:40:12  

Superbe exemple de concertation sociale intelligente et réussie chez Porsche. On fait quelques concessions de manière linéaire (tout le monde est concerné), on contribue de façon efficace à créer la voiture propre de demain, et au final on crée 1.000 emplois. Bravo!

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter