Mitsubishi

Mitsubishi Lancer Evo : c'est bient?

La production de la Mitsubishi Lancer EVO X s\'arrêtera d\'ici la fin de l\'année. L\'annonce du décès programmé de cette icône de l\'automobile sportive et du sport auto ne surprendra pas forcément mais tirera quelques larmes aux aficionados de ce genre de modèles venus du Soleil Levant. Pour prendre la suite, rien n\'est pour le moment officiellement programmé...

+ de photos Mitsubishi Lancer EVO

C'est un modèle qui a fait rêver toute une génération de passionnés d'automobile en général, de sport auto en particulier et surtout de rallye. Née en 1992, la Mitsubishi Lancer EVO est une icône de la production japonaise, grande rivale sur la piste et sur les routes des Toyota Celica et autre Subaru WRX, développée en dix versions jusqu'à la dernière Lancer EVO X que nous avons prise en main sur circuit en début d'année.

La fin d'une icône
Mais voilà, même les icônes, si elles sont éternelles dans les coeurs, peuvent mourir un jour. C'est ce qui arrivera avant la fin de l'année à la Lancer EVO X, avec d'après des médias japonais cités par Left Lane, un arrêt de la production étant programmé dans les mois à venir. Et pour le moment, aucune remplaçante directe à celle qui fut sacrée côté constructeurs en rallye en 1998 n'est prévue.

Car la Mitsubishi Lancer EVO, qui s'est tout de même écoulée à 246 000 exemplaires depuis son lancement (92 000 au Japon et 154 000 à l'export), est aujourd'hui au point mort côté ventes. Trop gourmande en carburant, trop chère à commander (8 000 euros de malus écologique en France), trop chère à assurer : le constructeur n'a pas plus de raison de continuer à la produire que les clients à l'acheter. Car dans une logique économique, le plaisir ne compte malheureusement pas...

Le futur passe par l'hybridation
Comme les autres, Mitsubishi a besoin de plus de rationalité dans ses gammes, afin notamment de coller aux nouvelles normes obligeant les constructeurs à ne pas dépasser un seuil d'émissions de CO2 moyen. D'où le lancement d'un modèle comme l'Outlander PHEV avec ses deux moteurs électriques principaux et son moteur thermique secondaire.

Et c'est d'ailleurs du côté de l'hybridation qu'il va falloir regarder si l'on cherche une remplaçante ou une descendante pour la Lancer EVO. Ce type de motorisation est désormais utilisée par des supercars, même la prochaine génération de Nissan GT-R devrait y passer et ce serait un bon moyen pour offrir un boost de puissance "verte" à la demande ainsi qu'une capacité à rouler sans émission en ville. Toutes les parties seraient ainsi satisfaites...

Plus de contenu : Sportive Mitsubishi Lancer EVO X
Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Mitsubishi Lancer Evo : c'est bient?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter