logo La revue auto

Saab 9 3 la production de nouveau stoppee

Le consortium NEVS a dû, faute de liquidités suffisantes pour payer les fournisseurs, interrompre le fonctionnement des chaînes de montage de la "nouvelle" Saab 9-3 dans l'usine de Trollh?§ttan. Mais il se dit confiant dans l'avenir, aussi bien pour la 9-3 et sa version électrique que pour un prochain modèle basé sur la plateforme Phoenix.

Exterieur_Saab-9-3_9 Exterieur_Saab-9-3_25 Exterieur_Saab-9-3_29 Exterieur_Saab-9-3_59 Interieur_Saab-9-3_70
Voir la galerie photo

Le sort semble s'acharner sur Saab, la marque suédoise désormais propriété de NEVS (National Electric Vehicle Sweden), un consortium majoritairement détenu par des fonds chinois. La relance de la production de la 9-3 a en effet été stoppée, faute de cash suffisant dans les caisse de la société. En cause, le manque d'argent frais en provenance de Qingbo Investment, l'un des membres du consortium, qui oblige l'usine de Trollhättan à mettre en pause les chaînes de montage. Jusqu'à présent, 6 exemplaires de la nouvelle 9-3 sortaient chaque jour.

En attendant Phoenix
Cette Saab 9-3 version NEVS est un modèle dont la plateforme date de 2002 doté d'un bloc essence 2.0 litres turbo d'origine GM (le propriétaire historique de Saab). Insuffisament renforcée pour répondre aux normes de sécurité européenne, elle est vendue en Chine en attendant que se substitue à elle la 9-3 électrique, véritable raison d'être de cette résurection.

NEVS se dit cependant confiant et envisage une reprise de la production d'ici 4 semaines, le temps que l'argent frais enfin promis arrive pour payer les fournisseurs et faire tourner l'usine. Par la suite, le consortium attend de nouveaux investisseurs afin de passer à l'étape suivante de son plan : la mise en série de la 9-3 électrique et le développement d'un nouveau modèle basé sur la plateforme Phoenix, morte-née suite à la faillite de Saab en 2010 et 2011.