logo La revue auto

Salon de paris ferrari gtc4lusso t

Ferrari se plaît à dire que la GTC4Lusso T est " un nouveau concept de voiture. " Pour la plupart d'entre nous, elle ressemble beaucoup à une GTC4Lusso en propulsion et avec un moteur V8 turbocompressé en lieu et place du V12 atmosphérique. Fondamentalement, c'est ce qu'elle est.

Voir la galerie photo

La Ferrari GTC4Lusso T est alimentée par une évolution du V8 biturbo de 3,9 litres qui est déjà en service dans les 488 et California T. Dans la Lusso T il développe 610 ch à 7 500 tr/min et 760 Nm de couple entre 3000 et 5 250 tr/min. Par comparaison, le V12 de 6,3 litres dans la Lusso développe 690 ch à 8 000 tr/min et 697 Nm de couple à 5 750 tr/min.

D’après le directeur marketing et commercial de Ferrari, Enrico Galliera, la Lusso T est destinée aux clients qui veulent en faire un usage quotidien. Comme dans la 488, le Variable Boost Management gère la quantité de couple délivrée, assurant ainsi une réponse douce tout en garantissant de fortes accélérations. Grâce au couple supérieur, Ferrari a revu sa boîte de vitesses en allongeant les rapports pour ainsi diminuer la consommation.

Profitant aussi à la baisse de la consommation, l’abandon du système à 4 roues motrices de la version V12 lui fait perdre 180 kg. La GTC4Lusso T garde néanmoins le système à 4 roues directrices, les amortisseurs MagnaRide et le système de contrôle de glissement latéral – tous ayant été recalibrés –, tandis que la répartition du poids se fait au bénéfice de l’arrière, sur les roues motrices donc (46/54 avant/arrière).

Les performances demeurent fidèles à la marque, la Ferrari GTC4Lusso T ne perdant qu’un dixième de seconde sur le top 100 qui s’effectue en 3,5 secondes alors que la vitesse de pointe perd 15 unités à 320 km/h.