logo La revue auto

AUDI e-tron S : Lorsque Audi Sport s’occupe du SUV électrique

La gamme électrique du constructeur aux anneaux ne cesse de s’étoffer. Après le SUV e-tron, sa variante « coupé » e-tron Sportback, voici la version sportive e-tron S et e-tron Sportback S.

Exterieur_audi-e-tron-s-lorsque-audi-sport-s-occupe-du-suv-electrique_0
Voir la galerie photo

Les ingénieurs d’Audi Sport ont également eu le droit de mettre leur grain de sel dans le SUV électrique Audi e-tron. La question reste de savoir ce que ces e-tron S et e-tron Sportback S proposent de plus que les versions 55 quattro déjà en vente ?
Si je vous dis, un troisième moteur électrique, plus de 500 chevaux et presque 1.000 Nm couple, le tout géré par un système de répartition vectorielle de couple… ça vous parle ?

AUDI e-tron S : la mécanique…

L’Audi e-tron 55 quattro, que nous connaissons bien, dispose déjà de deux moteurs, un sur chaque essieu, ce qui en fait une voiture à transmission intégrale. Les nouveaux modèles S augmentent ce nombre à trois.

Les AUDI e-tron S conservent leur moteur à l’avant, mais disposent de deux moteurs à l’arrière. Un sur chaque roue. Avec la batterie au Lithium-ion haute tension d’une capacité nette de 95 kWh (utilisable à 91 % 86 kWh), ces e-tron S disposent d’une cavalerie de 503 chevaux pour un couple camionesque de 973 Nm. Une puissance qui catapulte ces SUV électriques Audi de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes, alors que la vitesse de pointe est limitée à 210 km/h, tout de même.

La suspension a également été affinée pour les modèles S. Le système Audi drive select offre sept profils de conduite différents. Il peut notamment accéder à la suspension pneumatique adaptative sport : la suspension pneumatique à amortissement piloté peut élever la carrosserie de jusqu’à 76 millimètres en fonction des conditions et des paramètres de conduite.

AUDI e-tron S : un quattro Sport…

Audi c’est le spécialiste de la transmission 4x4, et chez Audi Sport on sait l’utiliser à bon escient. C’est la raison pour laquelle ces e-tron S disposent d’une répartition du couple électronique capable de gérer la puissance indépendamment sur chacun des moteurs. Cela permet donc de profiter d’une répartition vectorielle très efficace.
Chaque moteur électrique, et les plus importants sont ceux disposés sur les roues arrière, transmet en effet son couple directement à la roue gauche et/ou droite, sans devoir passer par un différentiel et cela en quelques millièmes de seconde.

Pour tenir leurs prétentions sportives, ces AUDI e-tron S gagnent des voies plus larges. En effet, les Audi e-tron S dévoilent leur puissance électrique au premier coup d’œil avec une carrure plus large de près de 5 cm, car les passages de roue sont plus larges de chaque côté de 23 millimètres. De plus les pare-chocs avant et arrière affichent des contours plus marqués, tandis que les grandes prises d’air sont particulièrement expressives. Le diffuseur à l’extrémité arrière s’étend sur la quasi-totalité de la largeur du véhicule.

Sur demande, de grandes parties de la section inférieure de la carrosserie peuvent être peintes dans une couleur contrastante. Notons également que les SUV peuvent être équipés de phares Matrix LED. Chaque phare est divisé en 1,3 million de pixels, qui sont contrôlés avec une grande précision, ouvrant la voie à de nombreuses nouvelles fonctions. Dans les zones étroites, par exemple, ils indiquent la position de la voiture dans la voie et aident le conducteur à rester au centre sans danger.

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
2 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Le plaisir de conduire en progression
  • - Look plus agressif
  • - Finition au TOP
  • - Prix en hausse
  • - Autonomie toujours faible

Conclusion:


Lancement en Europe cet automne 

Les deux modèles S électriques seront lancés en Europe à l’automne 2020. L'Audi e-tron S sera commercialisée en France à partir de 96 600 € et l’Audi e-tron S Sportback à partir de 99 200 €.