logo La revue auto

Bugatti Chiron Pur Sport : les essais à Hockenheim

Le circuit d’Hockenheim compte parmi les circuits automobiles les plus anciens d’Allemagne. Sur la piste et en dehors du circuit d’Hockenheim construit en 1932, les clients et journalistes ont eu la possibilité de conduire le membre le plus agile de la famille des Chiron. Une expérience particulière, car Bugatti a étalonné la Chiron Pur Sport pour être agile, maniable et performante. Un véhicule idéal pour les pilotes attirés par l’ivresse des virages dans la limite de la dynamique transversale.

Exterieur_bugatti-chiron-pur-sport-les-essais-a-hockenheim_0 Exterieur_bugatti-chiron-pur-sport-les-essais-a-hockenheim_1
Voir la galerie photo

Avec 1 500 ch et un couple de 1 600 newtons-mètres, le moteur W16 de 8,0 litres tourne à 200 tours de plus et atteint désormais sa puissance nominale entre 6 700 et 6 900 tours. Grâce à des rapports de boîte de vitesse 15 % plus courts, la Chiron Pur Sport accélère encore plus rapidement. La Supercar file de 0 à 100 km/h en seulement 2,3 secondes, soit 0,1 seconde de moins que la Chiron1. La nouvelle hypersportive atteint les 200 km/h en seulement 5,5 secondes au lieu de 6,1 secondes et réalise le sprint de 0 à 300 km/h en moins de 12 secondes (au lieu de 13,1 secondes). La nouvelle Chiron Pur Sport a une longueur d’avance même en matière d’élasticité : elle bondit de 60 à 100 km/h en 3,4 secondes au lieu de 5,7 et de 80 à 120 km/h en seulement 2,4 secondes au lieu de 4,3.

« Les données techniques sont bien plus que des simples chiffres. Les clients de Bugatti doivent en faire l’expérience pour intérioriser cette puissance d’accélération incroyable. Je me réjouis donc de pouvoir enfin présenter notre nouvelle hypersportive aux clients et journalistes, sur et en dehors du circuit d’Hockenheim », affirme Stephan Winkelmann, président de Bugatti. « Les clients doivent vraiment expérimenter sur circuit cette puissance et cette dynamique transversale incroyables. Car elle n’est pas conçue comme une pure voiture de course. Elle offre, en plus de sa puissance, beaucoup de confort, de luxe et d’aptitude à un usage quotidien. Les clients et journalistes peuvent s’en persuader lors de trajets sur les autoroutes, les routes régionales et les petites routes aux alentours du circuit. »

La nouvelle version repensée de cette sportive cache un an et demi de travail acharné et plus de 50 000 kilomètres de test. Les ingénieurs ont modifié, entre autres, le châssis et l’aérodynamisme pour offrir au conducteur de la Chiron Pur Sport encore plus d’adhérence et, partant, plus d’agilité dans l’accélération transversale. Ainsi, la Chiron Pur Sport est encore plus avide dans les courbes, elle accélère plus rapidement et offre plus de déportance.

« Avec la Chiron Pur Sport, nous avons développé une hypersportive extrêmement précise pour les circuits et les routes régionales. Elle garantit un plaisir de conduite maximal sur tous les trajets », affirme Stephan Winkelmann.

La version de série de la Chiron Pur Sport, limitée à 60 exemplaires, au prix unitaire de trois millions d’euros (hors taxes), est désormais produite à Molsheim, en France.