logo La revue auto

Bugatti Chiron : un OVNI selon Jon McBride, astronaute de la NASA

L’équipe d’ingénieurs Bugatti a récemment pu procéder pour la Chiron à des essais aérodynamiques de routine en ligne droite sur un site hors du commun : le Centre spatial Kennedy, en Floride, un complexe appartenant à la NASA.

Exterieur_bugatti-chiron-un-ovni-selon-jon-mcbride-astronaute-de-la-nasa_0 Exterieur_bugatti-chiron-un-ovni-selon-jon-mcbride-astronaute-de-la-nasa_1 Exterieur_bugatti-chiron-un-ovni-selon-jon-mcbride-astronaute-de-la-nasa_2 Exterieur_bugatti-chiron-un-ovni-selon-jon-mcbride-astronaute-de-la-nasa_3
Voir la galerie photo

Si le premier objectif de ces essais était de tester les capacités d’accélération du modèle sur la piste Johnny Böhmer Proving Grounds, une installation qui utilise la piste d’atterrissage des navettes spatiales de l’agence Space Florida, l’équipe a confié le volant au célèbre astronaute Jon A. McBride pour une ligne droite à toute allure sur une piste qu’il a déjà parcourue, à l’atterrissage, aux commandes d’une navette.

« J’ai piloté les engins les plus divers et je suis même allé dans l’espace. Mais conduire cette Bugatti aujourd’hui a été une des expériences les plus fascinantes de toute ma vie », a déclaré Jon McBride. « Un réel plaisir. »

Pour des essais aérodynamiques réussis, il faut disposer d’installations offrant un maximum de précision, une grande longueur de piste et un climat favorable. C’est ce qui a incité l’équipe à choisir le site d’atterrissage des navettes spatiales. Parfaitement entretenue pour répondre aux normes de qualité de la NASA, et donc de Bugatti, cette piste est aussi l’une des plus planes au monde. Par ailleurs, la douceur de l’hiver floridien offre des conditions idéales pour ce type d’essais. Les résultats de ces essais d’accélération de la Chiron se sont avérés parfaitement à la hauteur des exigences élevées de l’équipe d’ingénieurs. Le véhicule utilisé était un modèle de série avec une carrosserie bicolore brun et fibre de carbone noir mat et un habitacle aux teintes rouge et noire. Capable de développer 1 500 ch, la Chiron offre une formidable accélération et peut atteindre 100 km/h départ arrêté en 2,4 secondes.

Jon McBride confirme cette puissance d’accélération : « Si je devais comparer la Chiron aux appareils à bord desquels j’ai volé, je dirais qu’elle est sans doute aussi performante, voire meilleure. J’ai vécu quelques belles accélérations dans ma vie, mais mon expérience d’aujourd’hui était probablement la plus extraordinaire, » a estimé l’un des rares hommes à avoir passé quelque temps dans l’espace, allant jusqu’à qualifier la Chiron de « rêve de tout homme ». Les résultats des essais de l’équipe d’ingénieurs Bugatti n’auront fait que confirmer cette impression.