logo La revue auto

Essai BMW M240i xDrive : l’usurpatrice…

Les puristes de la marque bavaroise crient furieusement au scandale depuis que la Série 1 est devenue une sage traction. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que BMW allait nous proposer une architecture à propulsion sur sa nouvelle Série 2 Coupé. En effet, cette bavaroise ne partage plus rien avec sa petite sœur, Série 1, puisqu’elle récupère désormais la plateforme technique de ses grandes sœurs Série 3 et Série 4 Coupé. Pour prendre la mesure de ce coupé sportif, BMW nous a proposé de partir à l’assaut des routes du Tour Auto.

Exterieur_essai-bmw-m240i-xdrive-l-usurpatrice_0 Exterieur_essai-bmw-m240i-xdrive-l-usurpatrice_1 Exterieur_essai-bmw-m240i-xdrive-l-usurpatrice_2
Voir la galerie photo

Le meilleur… juste le meilleur ?

BMW est sous le feu, mérité, des critiques. Que ce soit de la part de la presse automobile ou de ses fans les plus ardus. Il faut dire qu’en plus de proposer de nouveaux modèles à la calandre béante, que certains estiment vulgaires, la firme a succombé au chant de la traction avant.

Ce crime de lèse-majesté préoccupait énormément les fans du coupé compact sportif, la BMW Série 2 Coupé. Mais qu’ils se restaurent, la firme s’est ressaisie avec cette nouvelle génération qui n’a jamais été aussi sensuelle, performante et facile à piloter.

Il faut dire que les ingénieurs bavarois nous ont mis les petits plats dans les grands en récupérant le châssis de la dernière génération de BMW Série 4 coupé. Ainsi, ce coupé prend de l’envergure par rapport à l’ancienne Série 2 Coupé, avec une longueur de 4 537 mm pour une largeur de 1 838 mm. Soit une hausse respective de 105 mm et 64 mm par rapport à la génération précédente. Elle s’abaisse également de 28 mm et affiche une hauteur de 1 390 mm. Ce n’est pas fini, puisqu’il convient de noter que ses voies avant et arrière prennent du muscle avec + 54 mm et + 31 mm par rapport à la génération précédente, et même + 63 mm et + 35 mm par rapport à la BMW M240i xDrive Coupé. C’est d’ailleurs cette version qui va nous accompagner pour cet essai.

En attendant la nouvelle génération de BMW M2, c’est elle qui tient le haut du pavé de la gamme. Autant vous le dire tout de go : elle n’a pas à rougir face aux autres bolides du même genre, car elle propose un 6 cylindres biturbo développant une impressionnante cavalerie de 374 chevaux pour 500 Nm de couple.
Ce moteur vous dit quelque chose ?
C’est normal puisque c’est le même qui sévit sur les grandes Série 4 et Série 3 flanquées du « M » de Motorsport.
Il ne lui faut que 4,3 s pour atteindre les 100 km/h, alors que sa vitesse est limitée électroniquement à 250 km/h. Comme cette Série 2 Coupé porte le badge xDrive, la puissance est envoyée aux 4 roues via une boîte automatique à 8 rapports. Pour tenir le pavé, ce système de traction dispose d’un différentiel à glissement limité électronique.
Et elle en a bien besoin !


Une BM de rallye ?

Nous avons pu prendre le volant de cette nouveauté bavaroise lors du célèbre Tour Auto en tant que voiture ouvreuse du cortège. Notre « roadbook » se fera sur une distance de près de 450 km pour un périple fabuleux, mélangeant, avec un certain savoir-faire, des routes de campagne, de la ville, de l’autoroute, des spéciales de rallye et même du circuit.

Dès les premiers tours de roue, on prend conscience du caractère très civilisé de cette BMW M240i xDrive. Si le confort reste ferme, il est tout à fait acceptable en ville, même sur route dégradée. L’ambiance est ZEN, avec un moteur qui chante gentiment et une boîte de vitesses qui se fait oublier, régalant les occupants. Mais dès qu’on enfonce un peu plus l’accélérateur, l’allemande se dévoile, sans pour autant devenir un monstre indomptable. Et le plus bluffant, c’est la facilité avec laquelle on peut la brusquer. C’est lors de nos deux spéciales de rallye avec les routes fermées que l’on a pu comprendre le potentiel de la machine.

Ici, on active le mode « Sport Plus ».
Le coupé frémit de joie en libérant les vocalises de ses échappements. Les premiers virages se présentent à l’horizon.
Pression sur la pédale de droite, et le coupé se lève de l’avant.
En effet, en bonne BM, elle reste typée « propulsion », et demande un certain doigté pour ne pas faire basculer le popotin à l’avant.

On recommence avec un peu plus de progressivité pour inscrire la M240i dans la courbe suivante grâce à une direction vive et précise. On garde un filet de gaz jusqu’au point de corde avant d’enfoncer l’accélérateur, et ainsi permettre au système xDrive de transmettre la horde sauvage sur le tarmac. Mais ne vous inquiétez pas, si vous avez quelquefois le pied droit un peu trop lourd, l’électronique est là pour maintenir l’engin sur le droit chemin, et cela, sans trop se faire ressentir.

Ce que j’apprécie le plus, c’est qu’il nous a fallu très peu de temps pour se sentir connecté à la voiture et se faire plaisir au volant de cette BM. À tel point que pour mon premier tour de roue sur le circuit de Nogaro, j’ai pu me concentrer sur ces satanées courbes à rallonge qui vous expédient inexorablement sur le bas-côté. Sur cette piste, le système xDrive de la M240i fait vraiment des miracles en passant la puissance tantôt sur le train arrière, tantôt en 4x4. Le fabuleux système xDrive permet de tenir le coup dans les épingles et de relancer assez tôt.


Une GT de tous les jours ?

Côté pratique, cette Série 2 offre un habitacle capable d’accueillir 4 personnes. Du moins sur le papier, car les places arrière sont frappées du sceau de la crise du logement.
C’est petit, exigu, un calvaire pour un adulte s’il doit y rester longtemps. Mais pour dépanner, ça fait l’affaire.

Par contre, la soute à bagages est une bonne surprise avec une capacité de 390 litres. De plus, son ouverture est suffisamment grande pour être considérée comme « pratique ». Ajoutez à ça une bonne insonorisation, et les trajets ne seront pas un pousse-au-crime.
Surtout que les passagers avant pourront profiter d’un habitacle parfaitement fini et technologique. Il faut dire que, comme pour la plateforme technique, le cockpit est directement chipé à la Série 4 Coupé. On y retrouve donc la finition et les ajustements impeccables du grand coupé. Le multimédia intègre de série la version 7.0 du système d’exploitation BMW.

Le conducteur peut ainsi choisir l’interface de commande idéale en toute situation : écran de contrôle central tactile, Controller BMW éprouvé, boutons multifonctions sur le volant ou commande vocale.
Notre BMW M240i était pourvue de l’offre BMW Live Cockpit Navigation Pro qui comprend un affichage entièrement numérique constitué d’un combiné d’instruments haute résolution de 12,3 pouces derrière le volant et d’un écran de contrôle central de 10,25 pouces.
Proposée en option, l’intégration des smartphones permet d’utiliser les interfaces Apple CarPlay et Android Auto via le système d’exploitation de la voiture. Enfin, la fonction de mise à jour logicielle à distance permet d’améliorer les fonctionnalités de la M240i et d’importer des services numériques supplémentaires à tout moment.

La douloureuse…

Cette superbe machine, à tout faire, est proposée dans nos contrées à un tarif de base de 59 900 €. Comme de coutume, la firme vous propose une palanquée d’options en tout genre capables de la rendre unique et parfaitement assortie à votre goût. Mais attention, dans ce cas, vous ferez monter la facture à vitesse grand V. Par exemple, notre modèle pourvu de multiples packs affiche un prix de vente en concession de 76 615 €.

Si c’est trop, mais que vous craquez, comme nous, sur ses lignes néo-rétro, vous pouvez opter pour la BMW 220i Coupé, qui se contente d’un prix de base de 41 800 €, et propose tout de même une cavalerie de 184 chevaux. Si vous êtes du genre à parcourir le monde et à béquiller les kilomètres, dirigez-vous vers la BMW 220d Coupé. Ce turbo diesel de 190 chevaux est proposé à 44 700 € et se satisfait d’une moyenne de 5 litres aux 100 km selon le cycle WLTP.


Conclusion:


Qu’on se le dise, cette M240i est une usurpatrice.
Sous ses airs de coupé compact se cachent un tempérament et un agrément de la gamme supérieure. Il faut dire qu’avec sa base technique de BMW Série 4 Coupé et le fabuleux 6 cylindres biturbo bavarois, on touche à l’excellence de l’automobile moderne. N’oublions pas : son habitacle provient également de sa grande sœur, et il dispose de la dernière génération de système multimédia et de connectivité de la firme.

Même si la BM M240i n’est pas vraiment donnée, je retiendrai surtout le plaisir pris à son volant… et c’est ça le plus important !
Le plus beau dans l’histoire, c’est qu’il y a encore mieux qui arrive.
Ce mieux portera le nom de BMW M2.
Et autant vous le dire, elle promet d’être sulfureuse !
Les rumeurs parlent d’une cavalerie de plus de 500 pur-sang.


Photos© Fabien Legrand pour LRA
Consommation moyenne constatée de notre BMW M240i xDrive : 8,6 litres pour 100 km
Consommation moyenne constatée sur autoroute de la BMW M240i xDrive : 7,5 l/100 km
Prix de base de la BMW M240i xDrive : 59 900 €

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
5 / 5
Habitabilité
2 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
2 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

nos dernières annonces

  • Tesla Model 3
    Standard

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/05/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 38 990 €
    Mensualité : 313€/mois*
    Prix constructeur : 44 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • Tesla Model 3
    Standard

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/05/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 38 990 €
    Mensualité : 313€/mois*
    Prix constructeur : 44 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/05/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/05/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €