logo La revue auto

Essai Honda Civic X 1 litre CVT : sur la route des vacances

Un essai sur deux jours, c’est bien, mais pour se faire un véritable avis sur un véhicule, un essai longue durée, c’est encore mieux. C’est ainsi que nous avons décidé de juger l’une des outsiders de la catégorie des compactes…

Voir la galerie photo

Plus de deux ans après son lancement, nous avons repris le volant de la dixième génération de Civic, en optant pour le plus petit moteur de la gamme accouplé à une transmission automatique. Une offre qui complète le 1,5 litre plus puissant, le diesel et même la super sportive Type R.

Honda Civic X : Présentation

Difficile de se faire une place face aux ténors du segment. Si les amateurs de sportives connaissent très bien la Civic dans sa furieuse déclinaison Type R, le grand public a plus de mal à songer à la Japonaise tant les Golf, 308 et autre Megane occupent le terrain. Pourtant, le simple fait de ne pas rouler dans la voiture de son voisin est une bonne raison pour s’y intéresser.

Il faut toutefois admettre que le design de cette dernière Civic est clivant. On aime ou on déteste. Mais pour se démarquer des autres véhicules de votre lotissement ou de votre résidence, il n’y a rien de tel !

Une fois à bord, c’est un peu le même constat même si nous disposions d’un intérieur biton qui tranche avec les habitudes de la marque. Le point négatif concerne l’ordinateur de bord, au graphisme franchement daté. Sans être un geek dans l’âme, il faut bien admettre quand même qu’un peu de modernité ne lui ferait pas de mal. Elle se rattrape avec un équipement pléthorique sur la finition haut de gamme offrant, entre autres : rétroviseurs réglables et chauffants électriquement, plage arrière rétractable, pack de systèmes de sécurité Honda SENSING, radars de stationnement (avant et arrière), caméra de recul multivues, toit en verre ouvrant, sièges avant et arrière chauffants et sellerie cuir avec surpiqûres rouges.

Nous connaissons tous le délicat moment fatidique du remplissage du coffre au moment de partir en vacances, avec les affaires prises en triple exemplaire par rapport à nos besoins, juste au cas où. La bonne nouvelle est qu’avec les 487 litres de contenance du coffre, toute la garde-robe finit par rentrer.


Honda Civic X : Tarifs

La Civic 5 portes débute à 24 420 € en finition Elegance. La CVT est facturée 2 000 €, mais fait passer un échelon puisqu’elle n’est pas disponible sous le second niveau baptisé Executive. Dynamic, Exclusive et Exclusive Premium sont les trois finitions suivantes, en sachant que notre modèle d’essai avait la plus haute. Le diesel est au même prix que cette motorisation et l’écart entre la boîte automatique et la boîte manuelle est le même.

Il faut préciser qu’une version 4 portes est proposée par Honda. À une nuance près, cette « berline » (ou tricorps si vous préférez) n’est proposée qu’à partir de la motorisation 1,5 l. La capacité de chargement de son coffre passe à 519 litres !

Honda Civic X : Moteur/boîte

Les motorisations de 1 litre sont décidément à la mode. À peu près tout le monde s’y est mis ! La puissance est tout de même plus que respectable grâce à l’apport d’un turbo, avec 126 chevaux annoncés. Le couple est loin d’être anodin puisqu’il revendique la bagatelle de 200 Nm. Pour faire simple, c’est la valeur de couple d’un 2 litres atmosphérique ! Cette comparaison est difficile à faire entre ces deux époques de moteurs, une chose a évolué : les rapports de boîte, pour faire plaisir à nos dirigeants européens qui ont décrété que le CO2 était le grand méchant de l’histoire et qu’il fallait tout faire pour le réduire. Quitte à pondre des lois absurdes et des méthodes de calcul très éloignées de la réalité, mais c’est un autre débat.

Il n’y a rien à redire de négatif sur le moteur. Rond en dépit de sa faible cylindrée, il fait largement illusion en termes d’agrément et il est difficile de se douter qu’il ne s’agit que d’un petit 3 cylindres. Il peut également se montrer plutôt volontaire, toutes proportions gardées.

Là où le bât blesse, c’est en ce qui concerne la boîte. Les Japonais adorent les CVT (à variateur et non à convertisseur comme nous les connaissons davantage en Europe ou aux États-Unis). Le principe est assez différent et a pour effet de solliciter le moteur dans les tours. Il en résulte une sollicitation exagérée du moteur et un bruit de fonctionnement accru, le but étant de lui faire prendre ses tours. C’est d’autant plus dommage que ce moteur n’aime pas spécialement prendre des tours et que l’étagement des 7 rapports étrangle dans tous les cas ce pauvre moteur qui apparaît vite à bout de force. La consommation a été plutôt correcte avec une moyenne de 7,5 l/100 en effectuant plusieurs trajets urbains et en montagnes.

Moralité, mieux vaut prendre l’excellente boîte manuelle ou bien, si vraiment vous n’en pouvez plus du levier de vitesse, (re)passer au diesel. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est la seule motorisation à être équipée en option d’une boîte automatique à convertisseur. Il s’agit de la boîte 9 fournie par ZF.


Honda Civic X : Excellente routière

Les ingénieurs de Honda ont bien travaillé sur cette Civic X. Le train avant est toujours un pseudo MacPherson tandis que l’arrière évolue enfin pour passer à une suspension indépendante. L’outil de matériaux de pointe a permis d’améliorer la rigidité tout en réduisant quelque peu la masse.

C’est sérieux et bien suspendu. Suffisamment ferme pour ne pas avoir la sensation de piloter un bateau sans non plus que cela vire à plat au point de vous massacrer les lombaires. Un système d’amortissement actif est même inclus si vous en voulez vraiment davantage, mais, pour tout vous dire, je n’en ai pas eu besoin ! Sur les lacets montagneux, le plaisir de conduite est réel. La direction est de bonne facture. Assistée, mais pas surassistée. Voilà une auto conçue pour les amateurs de l’automobile, et Dieu sait qu’il en reste malgré ce que l’on veut bien nous faire croire !

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
5 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
3 / 5
Confort
3 / 5

Verdict

  • - Qualités routières/confort préservé
  • - Coffre gigantesque
  • - Consommation dans la norme
  • - Performances suffisantes
  • - Agrément de la boîte
  • - Tarifs pour la finition ultime
  • - Présentation intérieure

Conclusion:


Agréable à manier, plutôt confortable et suréquipée à condition de passer sur la finition supérieure, la Honda Civic 1 litre est une alternative crédible. Accueillante et logeable, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher même si c’est dommage que Honda n’ait pas greffé à ce moteur la boîte automatique à convertisseur…

Tarifs : à partir de 26 420 € avec la boîte CVT
Consommation moyenne de l’essai : 7,5 l/100 km

Crédit photo : Maxime Joly pour La Revue Automobile