logo La revue auto

Essai Seat Arona FR TSI 150 : mise à jour technologique

En même temps que l’Ibiza avec laquelle elle partage nombre d’éléments, l’Arona se refait une beauté de mi-carrière. Légère à l’extérieur, elle prend son sens d’un point de vue technologique…

Exterieur_essai-seat-arona-fr-tsi-150-mise-a-jour-technologique_0 Exterieur_essai-seat-arona-fr-tsi-150-mise-a-jour-technologique_1
Voir la galerie photo

Seat est le constructeur dont l’âge moyen de la clientèle est le plus jeune : 10 ans de moins que les autres ! Avec 400 000 exemplaires produits, l’Arona se vend mieux que l’Ibiza (dont notre dernier essai est consultable ici) qui est pourtant le modèle phare de Seat. C’est dire l’importance de ce restylage !

Quoi de neuf à l’extérieur ?

Les responsables produits ont affirmé que les clients Arona étaient demandeurs de davantage de modifications esthétiques que ceux de l’Ibiza. Parmi les évolutions communes, on retrouve l’éclairage 100 % LED et l’aspect manuscrit du nom du modèle ainsi que le nouveau logo Seat (comme sur notre récent essai de l’Ateca Xperience). Restons sur cette nouvelle finition Xperience (visible dans la galerie photos de Julien) qui monopolise les retouches. En effet, le design « ADVENTURE » propose une face avant spécifique intégrant les feux antibrouillard dans un bouclier taillé pour les grands espaces. Pour plus de discrétion, comme sur notre version d’essai, le design « STREAMLINE » est sur les autres finitions.

Sans oublier l’intérieur

Au risque de me répéter par rapport à ce qui a déjà été écrit concernant l’Ibiza, le poste de conduite progresse sur plusieurs points : nouveau volant, Digital Cockpit 10 servant de tableau de bord aux multiples vues possibles et écran central.

Parmi les technologies embarquées, on retrouve plusieurs ADAS (aides à la conduite) telles que la reconnaissance des panneaux, l’assistant d’angle mort ou encore le Travel Assist, tout ceci rendu possible par la carte SIM embarquée. En outre, l’Espagnole dispose de systèmes multimédias sans fil et de la reconnaissance vocale.
Les tarifs débutent à 17 990 € en niveau Référence et motorisation 95 chevaux. Pour s’offrir notre 4 cylindres, il faut débourser au minimum 27 660 € en Xperience ou bien 28 660 € en FR. Aucun diesel n’est proposé, mais il est possible d’opter pour le Gaz Naturel en 1.0 TSI 90.


Moteur décevant

L’offre varie entre les 3 et 4 cylindres. Pour compléter l’essai du 3 pattes de l’Ibiza, nous avons donc préféré prendre le plus gros moteur de la gamme. Avec 150 chevaux et une cylindrée correcte de 1,5 litre, c’est prometteur sur le papier.
Malheureusement, on déchante très vite. En plus d’un faible agrément, la puissance n’est pas au rendez-vous. Pour couronner le tout, la consommation s’envole en dépit de l’argument des cylindres désactivables. Sur notre boucle qui tournait beaucoup, certes, la consommation moyenne s’est établie à 8 l/100 km. Difficile de justifier le surcoût de 1 500 € par rapport au 1 litre, si ce n’est pour éviter la sonorité du petit moteur…

À noter que la boîte à double embrayage DSG7 est proposée de série sur ce moteur.

Et sur la route ?

L’amortissement bimode assure un très bon niveau de confort. La direction est plutôt bien paramétrée, elle n’est en tout cas pas désagréable.
Toutefois, aller en Espagne n’est pas la garantie absolue d’avoir du beau temps. Les virages étaient détrempés, et on s’est immédiatement aperçu de la différence par rapport à la petite Ibiza. Rappelons que le couple, c’est la cylindrée. Ou l’inverse, si vous préférez. Tout ça pour dire que même si la puissance ne semblait pas totalement présente, le couple de 250 Nm était de la partie dès 1 500 tr/min. Avec des pneumatiques plus « sportifs », la motricité a très vite montré ses limites. Dommage pour celles et ceux qui achèteraient une carrosserie SUV pour l’aspect sécuritaire. On atteint les limites de l’exercice des vrais faux SUV…


Conclusion:


Malgré les améliorations technologiques apportées, la déception causée par la mécanique et le manque de motricité sur le mouillé sont rédhibitoires pour cette version. Mieux vaut choisir le plus petit moteur, imparfait, mais plus en adéquation avec le produit…

Consommation de l’essai : 8 l/100 km
Photos : Julien Fautrat pour La Revue Automobile

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
4 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Elle continuera à plaire
  • + Nouveautés technologiques
  • + Confort avec l’amortissement bimode
  • - Motricité sur le mouillé
  • - Agrément moteur/consommation

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 28/11/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €