logo La revue auto

La nouvelle Corvette Stingray passe en mode cabriolet

Comme la toute première Corvette de 1953, la 8e génération du bolide américain est désormais proposée en version Cabriolet. Elle est le premier cabriolet à toit rigide et moteur central de l’histoire de la Corvette.

Exterieur_la-nouvelle-corvette-stingray-passe-en-mode-cabriolet_0 Exterieur_la-nouvelle-corvette-stingray-passe-en-mode-cabriolet_1 Exterieur_la-nouvelle-corvette-stingray-passe-en-mode-cabriolet_2
Voir la galerie photo

Brian Sweeney, vice-président de Chevrolet USA déclare :
« Nous avons interpellé le monde en sortant la première Chevrolet Corvette à moteur central il y a quelques mois et maintenant, nous plaçons la barre encore plus haut avec le premier cabriolet Corvette à toit rigide jamais produit ».

Corvette Stingray cabriolet et son toit rigide

Les ingénieurs ont conçus ce toit rigide afin qu’il se range harmonieusement dans la carrosserie. En plus de conserver les lignes sportive de la Corvette, ce système conserve sa soute à bagages qui (selon la marque) peut toujours accueillir deux sacs de golf même une fois le toit rétracté. Le cabriolet garde également le compartiment de rangement avant qui peut recevoir un bagage cabine et un sac pour ordinateur portable. Le toit rigide assure une insonorisation accrue de l’habitacle, une meilleure sécurité et un look plus épuré par rapport aux versions antérieures à capote.

Le toit en deux parties peut être actionné à des vitesses allant jusqu’à 48 km/h et se rétracte en 16 toutes petites secondes. Il est mû par six moteurs électriques et fait appel à des encodeurs pour un contrôle précis. La version standard comporte un toit de même couleur que la carrosserie tandis que les moulures et le toit en peinture Carbon Flash métallique sont proposés en option.

« Dès le départ, nous avons veillé à ce que le choix du cabriolet à toit rigide n’entraîne aucun renoncement en termes de fonctionnalité, de performance ou de confort pour nos clients, » dit Josh Holder, responsable ingénierie du programme Corvette. « Nous sommes parvenus à conserver le même thème de conception que pour le coupé, ainsi qu’une capacité de rangement et un suivi de voie exceptionnels. »

Corvette Stingray cabriolet, les performances

Les motoristes de Chevrolet, n'ont pas fait dans la demi-mesure. Ils ont tout simplement repris le groupe motopropulseur du coupé. C’est à dire le V8 LT2 atmosphérique de 6,2 litres. Ce « small block » développe 495 chevaux (369 kW) et 637 Nm de couple lorsqu’il est équipé de l’échappement haute performance.

La cavalerie passe par une boîte à huit rapports et double embrayage. C’est une première pour la marque, et les techniciens de Chevrolet nous promettent « des passages de vitesse ultra-rapides et un excellent transfert de puissance ».

La production du nouveau coupé Corvette Stingray de Chevrolet débutera fin 2019 à l’usine d’assemblage de GM à Bowling Green pour le marché américain, le cabriolet suivra à la fin du premier trimestre 2020. Une version volant à droite du cabriolet sera disponible à l’international sur des marchés choisis à une date ultérieure.