logo La revue auto
  • Accueil Actu News auto Voiture électrique à 100 €/mois. Le président en rêve, le Crédit Agricole le fera !

Voiture électrique à 100 €/mois. Le président en rêve, le Crédit Agricole le fera !

Les élections présidentielles ont été comme « influencées » par la crise latente du pouvoir d’achat des Français. Il est vrai que l’inflation due aux problèmes d’approvisionnement, au transport, à l’énergie, le tout amplifié par notre cher ami Poutine et son intervention spéciale en Ukraine, rend la vie quotidienne difficile pour un certain nombre d’entre nous. Durant cette période, le candidat Emmanuel Macron a promis de mettre en place un « leasing social » avec une mensualité de 100 €/mois pour avoir accès à une voiture électrique. Le problème, c’est que les constructeurs sont incapables de proposer une telle offre.
Mais voilà que le 7 juillet dernier, lors d’une conférence de presse sous les dorures du plafond boisé de l’Automobile Club de France, au Trocadéro, j’ai appris que le Crédit Agricole se positionnera bel et bien sur le concept de la voiture électrique à 100 €/mois.

Exterieur_voiture-electrique-a-100-mois-le-president-en-reve-le-credit-agricole-le-fera_0 Exterieur_voiture-electrique-a-100-mois-le-president-en-reve-le-credit-agricole-le-fera_1 Exterieur_voiture-electrique-a-100-mois-le-president-en-reve-le-credit-agricole-le-fera_2
Voir la galerie photo

« Leasing social », c’est le nom que l’on a donné à la proposition du président Emmanuel Macron. Celle-ci consiste à pousser gentiment l’industrie automobile et son univers impitoyable à proposer aux Français les moyens de se lancer dans l’électromobilité à un prix accessible aux plus petits revenus.

Vous vous posez la question : « Comment ? »
Avec une mensualité de 100 € par mois pour la location d’une voiture électrique.

Le problème, c’est que les voitures électriques sont aujourd’hui vendues à plus de 40 000 € en moyenne. Même si le gouvernement a maintenu le bonus écologique à 6 000 € pour une voiture à zéro émission, l’ensemble des offres de leasing des constructeurs ne peuvent atteindre l’objectif des 100 €/mois…
C’est du moins ce que quelques patrons de marques automobiles nous annoncent depuis cette proposition.

On nous explique volontiers qu’aujourd’hui, l’industrie n’est pas encore prête techniquement à faire chuter les prix des voitures électriques. Dans le meilleur des cas, ils prévoient une baisse significative des prix des coûts de fabrication vers 2026, avec l’arrivée à maturité des investissements sur la nouvelle génération de batteries solides. À partir de ce moment, les marques prévoient en effet que le prix des voitures électriques arrivera au même stade que celui de nos voitures à combustion. Il sera donc possible de proposer des leasings proches de l’objectif du Président.

Voilà une situation bien périlleuse pour Emmanuel Macron et son gouvernement. Alors, comment faire ?
Eh bien, il semblerait que le salut provienne des financeurs, du moins du Crédit Agricole et de sa filiale Sofinco.

En effet, le 7 juillet dernier, lors d’une conférence de presse, les dirigeants du Crédit Agricole Consumer Finance nous ont annoncé que Sofinco répondra favorablement au leasing social, et ce, même sans avoir le contour précis du texte de loi et des subventions que pourrait rajouter l’État.

Pour ce faire, Sofinco travaille d’ores et déjà sur une LOA (Location avec Option d’Achat) de 7 à 8 ans pour une voiture neuve électrique. Grâce à une valeur résiduelle de 10 à 15 %, ils appliqueront une faible décote. De plus, CA CF limitera sa marge au maximum avec un taux d’intérêt très bas. On parle d’une marge proche de 0 pour permettre à Sofinco de proposer cette fameuse mensualité de 100 €.

Le problème, c’est qu’aujourd’hui, un seul véhicule électrique répondrait à cette offre. Et il est certainement le plus dangereux, inefficace et absurde. De plus, cette voiture électrique est construite en Chine.
Il s’agit de la Dacia Spring.
Pas très socialement correct tout ça ? Non… ?


Il y a une bonne nouvelle, tout de même.
Les dirigeants sont persuadés que des aides supplémentaires ouvriront le champ des possibles. Pourquoi pas une Renault Zoe, une Peugeot e-208, ou encore mieux, une nouvelle Citroën e-C4 X pour les familles… Des modèles bien de chez nous ?

Le Crédit Agricole nous donne rendez-vous à la rentrée. C’est à ce moment que nous aurons le texte de loi définitif. Et que Sofinco se positionnera définitivement sur le sujet.

Derniers commentaires

  • r
    13/07/2022

    robert

    vous êtes la honte totale , dire que la Spring est une voiture dangereuse..... beaucoup d'aides soi disant à la conduite n'ont AUCUN rapport avec la sécurité... La Zoé 5 étoiles il y a quelques années , 0 zéro maintenant est la preuve que les étoiles NCAP ne veulent plus rien dire...

nos annonces Dacia

  • Dacia Duster
    1.5 BLUE DCI 115CH PRESTIGE 4X2 E6U

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 19 280 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 21 330 €
    Remise de : -2 050 €

  • Dacia Duster
    1.5 BLUE DCI 115CH PRESTIGE 4X2 E6U

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 01/04/2021
    Garantie : 36 mois
    Prix de vente : 18 830 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 20 700 €
    Remise de : -1 870 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 17/08/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 17/08/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €