logo La revue auto

Audi passe à l'hydrogene avec l'A7 Sportback h-tron quattro

500 kilomètres d'autonomie, le 0-100 km/h en 7,9 secondes et une transmission intégrale, le tout sans rejeter autre chose que de la vapeur d'eau : c'est ce que propose l'A7 Sportback h-tron quattro fonctionnant, grâce à sa pile à combustible, avec de l'hydrogène. Ce démonstrateur technologique est présenté par Audi au salon de Los Angeles.

De plus en plus de constructeurs cherchant la voie de la circulation propre se tournent vers la pile à combustible, c'est à dire l'hydrogène. Après Toyota et Honda, déjà très avancés, après Hyundai dont nous avons pu essayer le ix35 Fuel Cell, c'est Audi qui se joint au mouvement avec une grande berline basse servant de démonstrateur technologique : l'Audi A7 Sportback h-tron quattro.

Dévoilé au salon de Los Angeles, ce modèle troque sa motorisation habituelle contre un double moteur électrique de 231 chevaux et 540 Nm. Alimenté par une pile à combustible installée elle aussi à l'avant, il couvre 500 kilomètres d'autonomie en ne rejettant que de la vapeur d'eau. Ce qui permet par exemple de réaliser le circuit d'échappement en plastique pour alléger l'auto.

Mais cette Audi A7 Sportback h-tron quattro reste considérée comme une véritable sportive puisqu'elle réalise le 0-100 km/h en 7,9 secondes et affiche une vitesse maximale de 180 km/h. C'est aussi une sportive propre et économe puisque sa consommation en hydrogène (1 kilo pour 100 km) correspond à l'équivalent de 3,7 litres/100 km. Le plein ne demande que 3 minutes.

Batterie supplémentaire
Mais là où Audi propose un truc en plus par rapport aux autre modèles à pile à combustible, c'est en intégrant dans son A7 Sportback h-tron quattro une batterie lithium-ion autonome de 8,8 kWh. Rechargeable sur secteur comme pour toute plug-in hybride qui se respecte, elle permet de rouler jusqu'à 50 kilomètres sur le moteur électrique mais sans déclencher la pile à combustible.

Enfin, notez qu'avec un double moteur électrique (un sur l'essieu avant et un autre sur l'essieu arrière), on obtient une transmission intégrale quattro. D'où le nom complet de ce concept qui, on l'espère, viendra bientôt effectuer quelques tours de roue en Europe.