logo La revue auto

Essai Hyundai i10 2014

Quoi de mieux pour l'essai d'une citadine que de se manger les bouchons parisiens ? A priori rien ! C'est en tout cas ce que le constructeur Coréen nous a proposé pour le lancement de sa toute nouvelle citadine la Hyundai i10.

Exterieur_Hyundai-i10_0 Exterieur_Hyundai-i10_1 Exterieur_Hyundai-i10_2 Exterieur_Hyundai-i10_3 Exterieur_Hyundai-i10_4 Exterieur_Hyundai-i10_5
Voir la galerie photo

Pour la nouvelle génération de son i10, Hyundai a particulièrement soigné le design de sa citadine. Il n’est plus question, comme les générations précédentes, d’avoir une hauteur de pavillon se rapprochant du monospace. L’i10 se présente dorénavant comme une citadine chic ! Un résultat rendu possible grâce à sa nouvelle plateforme qui lui permet de s’allonger de 80 mm, s’élargir de 65 mm et de s’abaisser de 50 mm. Ces nouvelles proportions rendent la ligne plus élégante et dynamique. De face, la calandre hexagonale, reprenant les codes stylistiques de la marque, lui donne du charisme et de l’aplomb dans un segment où les concurrents proposent des lignes ordinaires. Mais comme on ne discute pas des goûts et des couleurs, on vous laissera juger de son style via la galerie de photos prise durant notre essai.

L’habitacle est dans la même ligné que l’extérieur. Joliment dessiné, pas trop mal fini et il utilise des plastiques convenable pour la catégorie. Les sièges sont confortables. Vous avez même l’option « sièges chauffants » dans le catalogue. C’est une première dans le segment ! En guise de système d’infodivertissement, la nouvelle i10 propose un poste radio bluethooth, jumelé à un GPS Garmin mobil. L’ensemble c’est avéré simple et efficace.

Par contre, c’est sous le capot que cela se gâche. Cette nouvelle Hyundai i10, propose deux motorisations essence. Le premier est un trois cylindre de 66 chevaux et le second, pouvant être associé à une boite automatique à 4 rapports, propose 87 canassons. Bien que suffisant en ville, ils nous ont semblés un peu gourmand et surtout sans saveur. Il manque à cette citadine, un moteur de nouvelle génération qui utilise un turbocompresseur pour prendre un peu de plaisir à son volant. C’est d’autant plus dommage que la tenue de route s’est avérée seine et rassurante.

Pour le reste, c’est bien connu, dans le segment A, le prix et les aspects pratiques constituent des éléments importants. Cette nouvelle i10 se place bien, avec une entrée de gamme à 9950 euros (pour voir le reste de la gamme c’est par ici.

Bilan : La nouvelle Hyundai i10, se place, malgré ses motorisations (à l’ancienne) comme l’un des meilleurs choix du segment (VW Up !, Peugeot 107, Citroen C1, Toyota Aygo et Renault Twingo) - Surtout qu’elle est homologuée pour 5 personnes. Ce n’est pas le cas des autres ! - Mais attention, la concurrence s’apprête à dévoiler leurs nouvelles générations de citadines. Renault devrait présenter sa nouvelle Twingo 2014, en Mars pour le salon de Genève. Peugeot Citroen et Toyota devrait lui emboiter le pas… A suivre.

En attendant, place au comparatif technique entre la Hyundai i10 1.0 et la Volkswagen Up ! 60.

nos annonces Hyundai

  • Hyundai Kona
    1.6 CRDI 115CH CREATIVE EURO6D-T EVAP

    Diesel : Manuelle
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 07/10/2020
    Garantie : 58 mois
    Prix de vente : 20 870€
    Mensualité : 314,12/mois*
    Prix constructeur : 26 700€
    Remise de : -5 830€

  • Hyundai Kona
    1.6 CRDI 136CH CREATIVE DCT-7 EURO6D-T EVAP

    Diesel : Automatique
    10 km : Neuf
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 07/10/2020
    Garantie : 58 mois
    Prix de vente : 22 970€
    Mensualité : 346,15/mois*
    Prix constructeur : 28 400€
    Remise de : -5 430€