logo La revue auto

Koenigsegg 30 mois d attente pour une supercar

Le petit artisan de Suède ne connaît pas la crise : habitué à des volumes de production confidentiels, Koenigsegg a le vent en poupe. Les commandes de plus en plus nombreuses ont allongé les délais de livraison, mais ils devraient rapidement être réduits.

Exterieur_Salons-Geneve-Supercars-2016_8 Exterieur_Salons-Geneve-Supercars-2016_17
Voir la galerie photo

Apparue en 1994, la marque Koenigsegg propose des supercars bouillonnantes venues du froid scandinave. En un peu plus de vingt ans d’existence et quatorze années de production, l’artisan a écoulé près de 150 exemplaires. Une production timide à un rythme teinté de perfection artisanale.

Avec la nouvelle Regera, Koenigsegg a le vent en poupe, à en croire les récentes confidences lancées sur Twitter. À la question sur les délais de livraison, le constructeur a indiqué qu’il fallait patienter deux ans et demi avant de prendre les commandes de sa Koenigsegg. Trente mois d’attente pour prendre les commandes de l’une des plus puissantes supercars de la planète, dont la nouvelle Regera de 1 500 ch et 2 000 Nm de couple.

L’artisan a toutefois indiqué que la production annuelle serait augmentée pour réduire les délais de livraison. Dans des proportions raisonnables, l’usine d’Ängelholm pourrait produire jusqu’à 25 exemplaires par an. Une production doublée par rapport aux années précédentes, mais qui reste maîtrisée pour préserver la qualité des modèles.

Pour vous offrir une Koenigsegg Regera, il faudra donc vous armer de patience et d’un chèque de 2,1 millions d’euros.