logo La revue auto

La koenigsegg one 1 va partir a l assaut du nurburgring

En juin dernier, la Koenigsegg One:1 a subitement été coupée dans son élan par la direction du Nürburgring : alors en tournage et en pleine tentative de record, la supercar a été la première à subir les nouvelles restrictions sur la piste. Désormais, la Suédoise pourrait à nouveau y poser ses roues pour affoler le chrono.

Exterieur_Salons-Geneve-Supercars-2016_2 Exterieur_Salons-Geneve-Supercars-2016_22
Voir la galerie photo

Profitant de la trêve hivernale, la société qui exploite la piste allemande, Capricorn Nürburgring GmbH, a effectué quelques travaux visant à améliorer la sécurité. La FIA et la fédération allemande ont finalement accordé les licences nécessaires pour pouvoir relancer les activités.

Koenigsegg a annoncé que la One:1 serait de nouveau envoyée sur l’Enfert Vert afin de remettre les pendules à l’heure. La bombe suédoise devrait passer sous la barre des sept minutes et donner quelques leçons à la Lamborghini Aventador SV enregistrée en 6’59’’73 et à la reine de la catégorie des voitures de route, la Porsche 918 Spyder, qui a signé un temps de 6’57.

Avec un V8 biturbo de 1 360 ch pour 1 371 Nm de couple, la Koenigsegg One:1 est lourdement armée pour affoler le chrono. La supercar a déjà prouvé qu’elle en était capable, en remportant la première place du podium sur les circuits de Suzuka et de Spa-Francorchamps.

La Koenigsegg One:1 serait-elle capable de signer un temps de 6’30, comme prévu, en théorie, par ses géniteurs ?