Tesla

Le service Tes'Lib de Tesla remplacera Autolib' à Paris dès 2024

Alors que le service Autolib' et Bolloré ont déjà commencé à investir les rues de Los Angeles avec la BlueLA, Tesla prend le taureau par les cornes et vise la capitale française. Soutenue par Anne Hidalgo, Elon Musk enverra des Tesla Model 3 spécifiques en auto-partage.

Alors que l’actualité routière parisienne commençait à se calmer, la maire de la capitale lance un nouvel épisode dans cette fabuleuse série à rebondissement : Anne Hidalgo s’est associée à Elon Musk afin de supprimer les Bolloré BlueCar du service Autolib’ au profit de Tesla Model 3 ! Une nouvelle qui risque une fois de plus de faire couler beaucoup d’encre, notamment après les différentes mesures prises « contre » les automobilistes parisiens.

Ainsi, dès la fin de l’actuel contrat de délégation de service publique, le groupe Bolloré et le service Autolib’ laisseront la place à Tes’Lib : contraction de « t’es libre », la nouvelle entité de Tesla qui sera inaugurée dans la capitale proposera des Tesla Model 3, plus gracieuses que les vieillissantes BlueCar.

Les Tesla Model 3 disposeront en revanche d’une configuration bien spécifique, avec des versions d’entrée de gamme dotées de jantes de 18 pouces et d’une sellerie en tissu. De plus, les fonctions de conduite autonome seront absentes pour des raisons de sécurité et de coûts.

La flotte sera composée de Model 3 dotées d’une batterie de 50 kWh. Un pack bien suffisant pour autoriser une autonomie de 400 km. En revanche, ces voitures permettront surtout aux utilisateurs d’emprunter les voies de bus et de disposer d’une voie spécifique sur les berges de Paris. Les places de parking dédiées ne seront plus occupées par d’autres voitures électriques puisque les Tes’Lib seront connectées à des Superchargers de la marque américaine.

Elon Musk dit oui à Paris 2024 et à l'AutoLid en Tesla 3

Le service d’auto-partage Tes’Lib reposera sur un schéma traditionnel. Les voitures seront disponibles à tout moment alors que deux systèmes de facturation seront proposés, avec une location par tranche de trente minutes ou sous forme d’abonnement avec une grille tarifaire plus avantageuse.

Après une première phase de test, Tesla et la Mairie de Paris lanceront le service Tes’Lib en 2024. Une inauguration certes tardive, mais qui devrait permettre à Elon Musk de livrer la flotte de véhicules dans les temps, et qui arrivera en même temps que les Jeux olympiques de Paris.

En revanche, à l’instar de l’évènement sportif, Anne Hidalgo crée encore la polémique : alors que le fiasco financier d’Autolib’ sera assumé par les contribuables avant la fin du contrat, ces derniers seront encore sollicités, contre leur gré, afin de financer des Tesla Model 3, dont le coût d’exploitation ne s’annonce pas des plus rentables.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Le service Tes'Lib de Tesla remplacera Autolib' à Paris dès 2024

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter