logo La revue auto

Marché de l'auto en Europe : une crise ! quelle crise ?

Alors que Volkswagen vient de fêter le millionième Tiguan produit, on apprend que le groupe va verser une prime de 7200€ à chacun de ses salariés. 22 milliards d'euros de Chiffre d'Affaire en 2012 ! Cette prime reversée aux 100 000 salariés du Groupe en Allemagne représente 720 millions d'euros au total ! 2012 a été la meilleure année que le groupe ait connu depuis sa création.

Exterieur_Audi-RS6-2013_0 Exterieur_Audi-RS6-2013_1 Exterieur_Audi-RS6-2013_2 Exterieur_Audi-RS6-2013_3 Exterieur_Audi-RS6-2013_4 Exterieur_Audi-RS6-2013_5
Voir la galerie photo
Porsche de son côté vient d'annoncer que la marque sportive reverserait une prime de 8111 euros à ses 8 500 salariés. 2 raisons à cela, d'abord il s'agit cette année des 50 ans de la 911 et la Direction voulait remercier à sa manière les collaborateurs qui ont contribué au succès du modèle : 820 000 ex vendus depuis un demi-siècle, mais aussi les faire participer aux bénéfices de l'entreprise qui a réalisé un Chiffre d'Affaire de 14 milliards d'euros en 2012.

BMW n'est pas en reste avec un CA de 77 milliards d'euros l'année dernière et une prime reversée à ses 77 000 salariés à hauteur de 7630€. Audi versera une prime de 8000 euros aux 45 000 salariés de la marque aux anneaux, Mercedes arrive petit dernier avec une prime de 3200€ reversée à 130 000 collaborateurs de l'Etoile et un Chiffre d'Affaire de 110 Milliards d'euros l'an passé.

Au-delà de ces récompenses qui ne peuvent que motiver les collaborateurs de tous ces constructeurs germaniques, c'est toute une économie qui en récolte les bénéfices puisque qu'au-delà de l'argent ce sont 3 000 ouvriers qui vont être recrutés sur 5 ans chez Porsche, 1 500 chez Audi mais également sur les autres marques allemandes.

Porsche qui a annoncé en Janvier une progression de +18% de ses ventes par rapport à 2012 ! Dans une ambiance franco-française totalement plaintive oùl'on aime à se regarder le nombril en se plaignant en permanence, il faut bien reconnaître que certaines marques hors hexagone et notamment outre-Rhin dans le cas présent ont su s'adapter à la demande. Il est un peu facile de dire que les allemandes sont plus robustes, ou plus sexy en s'arrêtant à cet argument pour essayer de trouver une explication aux écarts de tendance entre l'Allemagne et la France. Il faut en effet bien admettre que les constructeurs allemands ont su se positionner il y a bien longtemps sur les marchés dits émergents ou en développement tels le Brésil, l'Asie, l'Inde ou la Chine. Une politique par pays, adaptée aux attentes et besoins des conducteurs avec une vraie diversification. C'est aussi cela qui peut expliquer pourquoi nos voisins d'Outre-Rhin enregistrent d'aussi bons scores quand PSA réalise sur la même année -15% de ventes et Renault -11%.

PSA qui a su pourtant proposer de nouveaux modèles, innovants, fiables et avec une qualité de finition en nette amélioration avec entre autres la gamme DS, sans parler de la nouvelle 208, la 2008 qui arrive et la 508 !