logo La revue auto

Mercedes AMG A 35 : 306 ch sous le capot et trop d'aéro

Après une courte campagne de communication, la Mercedes-AMG A35 voit le jour. La compacte arrive avec une puissance de 306 ch.

Exterieur_Mercedes-AMG-A35_0 Exterieur_Mercedes-AMG-A35_1 Exterieur_Mercedes-AMG-A35_2 Exterieur_Mercedes-AMG-A35_3 Exterieur_Mercedes-AMG-A35_6 Exterieur_Mercedes-AMG-A35_7
Voir la galerie photo

Il y a quelques jours à peine, Mercedes a lancé sur la Toile une poignée de clichés annonçant l’arrivée d’une déclinaison plus épicée de la Mercedes Classe A, la Mercedes-AMG A 35 4Matic.

Conformément aux premières rumeurs, la berline compacte enfile sa tenue de sport dans cette version intermédiaire. Si elle porte le badge AMG, cette sportive a pour mission de combler le fossé entre la Classe A civile et la prochaine Mercedes-AMG A45, qui devrait avoisiner les 400 ch.

La Mercedes-AMG A 35 embarque un 2,0 litres turbo d’une puissance de 306 ch 400 Nm de couple. Le bloc est associé à la boîte à double embrayage à sept rapports, ainsi qu’à la transmission intégrale 4Matic. Au chapitre performances, la compacte annonce un 0-100 km/h en 4,7 secondes et une vitesse maximale de 250 km/h.

Le châssis évolue également, avec l’apparition de nouveaux renforts ou de nouvelles fusées de suspension avant. L’amortissement est confié à l’AMG Ride Control ainsi qu’à l’Adaptive Damping System, en option. Le système de freinage gagne en performance avec des disques de 350 mm et 330 mm, pincés par des étriers à quatre pistons.

Malgré ses intentions plus dynamiques que sportives, la Mercedes-AMG A 35 met le paquet au chapitre cosmétique, avec un kit carrosserie qui semble hérité de la précédente Mercedes-AMG A 45. L’habitacle suit la même trajectoire avec des pièces issues du catalogue d’Affalterbach comme le volant ou le pédalier.