Opel

Opel Astra 2015 : Pr?

Il y a quelques jours Opel nous a présenté la toute récente Astra 5 portes. Si, esthétiquement, ça ressemble plus à une évolution en douceur de l'actuelle compacte de la marque, elle n'en reprend rien et, par conséquent, c'est réellement une nouvelle voiture. Design, intérieur, moteurs, technologies, tout y est, le tout avec trois niveaux de finitions : Edition, Innovation et Dynamique.

+ de photos Opel Astra 2015 Presentation

Sur les premières photos officielles aperçues, la nouvelle Opel Astra semble très proche de l’actuelle, pourtant, une fois devant, la différence est réelle. La face avant se fait plus verticale, plus franche et gagne en caractère là où l’ancienne pouvait paraître un peu fade. De profil, elle semble un peu haute, mais le dessin reste agréable et c’est sans doute dû à une ceinture de caisse pas démesurément haute, profitant à la surface vitrée et donc à la luminosité intérieure. Depuis l’aile avant, une belle nervure parcourt la voiture et se prolonge à l’arrière, surlignant les nouveaux feux. Ces derniers sont relativement similaires aux anciens, mais gagnent en volume et, à l’instar de ceux de l’avant, ils offrent plus de caractère. D’ailleurs, c’est tout l’arrière, plus vertical, lui aussi, qui gagne en force, mais en perdant une certaine fluidité. Pour conclure sur le plan esthétique, il faut noter le dessin des rétroviseurs, patauds, ainsi que la partie faisant le lien entre la custode et le pare-brise, peinte en noir, ce qui ne nous semble pas du meilleur effet.

À l’intérieur, par contre, nous sommes plus proches de la révolution que de la petite évolution !! Nous avions critiqué dans notre essai de l’Opel Astra OPC la console centrale débordant de boutons, et bien c’est fini. Opel propose de série, depuis le modèle de base, un écran 7 tactile et, en option, un écran de 8 incluant le GPS Europe (590 €). Dès l’entrée de gamme, le système multimédia est équipé de Mirror Link et gère les périphériques Apple et Android. Du coup, même si vous ne prenez pas en option l’écran 8, vous pouvez basculer le GPS de votre smartphone sur l’écran de la voiture. La console se retrouve très épurée et seuls les boutons les plus utiles restent présents. À noter également, le « range-téléphone », très pratique et bien placé, plus besoin de chercher où poser son portable. La finition générale de l’intérieur semble correcte et les sièges – en cuir en option – reçoivent le label AGR, gage de soutien et de maintien de bonne qualité. En effet, le label AGR est une certification allemande de qualité qui récompense les produits sains pour le dos, répondant aux exigences d’une commission d’experts médicaux (kinés, thérapeutes…). Et, de fait, ils sont effectivement confortables, reste à voir si ce label se justifie à l’usage.

Concernant les équipements, dès la finition « Edition » l’Astra est dotée de la Climatisation automatique bizone, des rétroviseurs électrochromes ou encore de l’allumage automatique des feux. Pour ces derniers, sont disponibles en option à 1300 €, les intéressants phares Matrix adaptatifs IntelliLux® LED. C’est une première mondiale à ce niveau de gamme, ces phares étant plutôt réservés aux très grosses berlines allemandes. Ce système gère lui-même la luminosité des 8 LEDs de chaque phare en fonction des véhicules arrivant en face ou roulant dans le même sens, en coupant uniquement les LEDs qui risqueraient d’éblouir les autres conducteurs.
Autre technologie mise en avant lors de cette présentation, « l’application » OnStar caractérisée par trois boutons sur le plafonnier, mais également disponible via une application qui permet de relier son smartphone à sa voiture. L’une des trois commandes devient très répandue chez tous les constructeurs, il s’agit d’un bouton SOS, emettant un appel d’urgence vers la centrale Opel, qui gère ensuite l’envoi des secours sur place. En cas de déclenchement des airbags, la centrale est directement prévenue et un opérateur prend aussitôt contact avec les occupants de la voiture. Si ces derniers ne répondent pas, il dépêche alors immédiatement les secours sur place.
Un deuxième bouton sert à appeler un opérateur, à qui l’on peut demander de verrouiller/déverrouiller sa voiture (utile via l’appli smartphone si nos clefs sont restées dans la voiture), quand doit-être faite la prochaine révision, quel est l’état de l’huile et autres diagnostics. L'opérateur peut également nous chercher une adresse précise ou plus vague, par exemple une pizzeria proche de notre position, et nous l'envoyer ensuite sur notre GPS qui lancera la navigation. Cette application nous permet aussi de passer par l’opérateur pour bloquer la voiture en cas de vol et indiquer aux forces de l’ordre l’endroit où elle se trouve.
À partir de 2016, la voiture, grâce à son antenne puissante, pourra tenir lieu de hotspot WiFi pour jusqu’à 7 personnes ; fini les problèmes de réseau sur la route !
Tout ceci a un prix et si OnStar est gratuit la première année, il faudra ensuite prendre un abonnement, coûtant moins de 100 € par an.

3 niveaux de finitions sont accessibles dès le lancement :
L’entrée de gamme « Edition » déjà bien équipée (sièges AGR, écran tactile ou encore jantes alu de 16 pouces), disponible avec le moteur essence 1.0 L turbo de 105 ch avec boîte mécanique ou robotisée et deux moteurs diesel 1.6CDTI en 95 ou 110 ch avec la boîte méca 6 vitesses.
Vient ensuite la gamme « Innovation » avec entre autres les jantes alu en 17 pouces, l’aide au stationnement, les phares antibrouillard mais aussi le volant cuir multifonctions. Disponible avec les mêmes moteurs que la série « Edition », plus le 1.4 Turbo essence de 125 ch en BVM6 ainsi que le 1.6CDTI 136 ch en BVM ou BVA 6.
Pour conclure, la gamme « Dynamique », disponible uniquement avec le 1.4 Turbo essence de 150 ch ou le 1.6 CDTI 136 ch BVM. Cette finition est similaire à la finition « Innovation », mais apporte un style un peu plus marqué avec par exemple les vitres surteintées ou le ciel de toit noir. Elle se voit équipée d’un bouton sport qui durcit la consistance du volant et de l’accélérateur.

Cette nouvelle Opel Astra semble bien née. Elle est bien dotée de série, à un prix attractif, se trouve pourvue de moteurs modernes, plus sobres, silencieux et non malussés. Ajoutez à cela un poids en baisse de 120 kg en moyenne selon les versions, ce qui l’amène à peine au-dessus de la Peugeot 308, référence en la matière.
L’Astra en fin de vie possédait une magnifique variante GTC que nous avons vraiment hâte de découvrir sur la nouvelle.

Etienne Roville

Votre avis nous intéresse sur :  Opel Astra 2015 : Pr?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter