logo La revue auto

Toujours plus de vitesse pour la remplacante de la bugatti veyron

Pour le patron de Bugatti, Wolfgang Dürheimer, les choses sont claires : la remplaçante de la Veyron fera mieux que cette dernière sur tous les points. C'est-à-dire notamment sur le plan de la puissance et de la vitesse de pointe. On attend pour celle qui se fait appeler Chiron un total de 1 500 chevaux et pourquoi pas les 450 km/h.

Exterieur_Bugatti-Grand-Sport-One-of-One_5 Interieur_Bugatti-Grand-Sport-One-of-One_10 Exterieur_Bugatti-Veyron-Black-Bess_0 Exterieur_Bugatti-Veyron-Grand-Sport-Vitesse-Jean-Pierre-Wimille_5 Exterieur_Bugatti-Veyron-Grand-Sport-Vitesse-WRC_12

Avec des modèles d'exception comme la Bugatti Veyron, les deux principaux marqueurs sont la puissance et la vitesse de pointe. Le bijou de Molsheim avait fait fort en atteignant les 1 200 chevaux et les 431 km/h en version Super Sport, il faudra que sa remplaçante fasse encore mieux. Il faut dire qu'entretemps sont passés par là certains modèles comme la Koenigsegg One:1 et ses 1 360 chevaux ou la Hennessey Venom GT, qui s'est approprié le record officiel avec 435 km/h.

Mais pas de problème, c'est bien prévu comme cela pour celle qu'on appelle Chiron et qui devrait prendre la succession de la Veyron l'année prochaine. Sur le plan de la puissance, ce ne sont pas moins de 1 500 chevaux qui sont annoncés, grâce au mélange d'un moteur thermique (sans doute toujours un W16) et d'un moteur électrique. Et sur le plan de la vitesse, Wolfgang Dürheimer, le patron de Bugatti a été clair auprès de nos confrères de Car and Driver : la nouvelle venue fera mieux que la Veyron sur tous les points. Comme ça c'est clair ! Peut-on rêver aux 450 km/h ?

Par ailleurs, M. Dürheimer en a profité pour marteler quelques vérités, comme celle-ci : pas question pour Bugatti de développer une berline quatre portes ou un SUV. Une supercar, c'est deux portes sinon rien !