logo La revue auto

Toujours un v12 pour la remplacante de l aston martin db9

C'est en fin d'année prochaine que l'Aston Martin DB9, une référence née en 2004, cédera enfin la place à sa remplaçante. Pas de révolution au sujet de celle-ci, elle conservera l'ADN de sa devancière avec son V12 atmosphérique et sa boîte manuelle. Le V8 4.0 de Mercedes AMG ne sera utilisé qu'à partir de la remplaçante de la Vantage.

Exterieur_Aston-Martin-DB9-2013_0 Exterieur_Aston-Martin-DB9-2013_6 Exterieur_Aston-Martin-DB9-2013_8 Exterieur_Aston-Martin-DB9-2013_9 Exterieur_Aston-Martin-DB9-2013_11 Interieur_Aston-Martin-DB9-2013_15
Voir la galerie photo

Née en 2004, l'Aston Martin DB9 marquait une révolution dans l'histoire de la marque de Gaydon puisqu'elle utilisait pour la première fois un châssis modulaire en alliage léger et une carrosserie mêlant aluminium et matériaux composites. Ce qui explique que, prenant la succession de la DB7, elle s'appela DB9 et pas DB8. Ce qui explique aussi son exceptionnelle longévité.

Mais elle ne sera pas éternelle et les dirigeants d'Aston Martin ont d'ailleurs bien avancé au sujet de sa remplaçante. D'après nos confrères de Car and Driver, celles-ci devrait faire ses débuts dans 18 mois, c'est à dire à l'automne 2016.

V12 atmo et boîte manuelle
Côté style, il faudra sans doute regarder du côté de la DB10 pour voir à quoi la nouvelle pépite de Gaydon devrait ressembler. Sous le capot, confiance sera maintenue au V12 atmosphérique de la marque, qui sera retravaillé et développera donc plus de puissance que les 517 chevaux actuels. Enfin, il s'accompagnera d'une boîte de vitesse manuelle. Pas question pour Aston de céder à l'automatisation de la transmission pour le moment. Voilà qui s'annonce prometteur !

Après cette remplaçante de la DB9, viendra celle de la Vantage, qui devrait embarquer la motorisation V8 4.0 litres utilisée par Mercedes dans son AMG GT S, par exemple.