Vous pouvez écouter cet article :

Alfa Romeo Quadrifoglio : une histoire et du sport

Le trèfle à quatre feuilles est un symbole de chance, mais également de sport mécanique lorsqu’on le conjugue à l’italienne. Quadrifoglio est l’emblème légendaire qui désigne depuis le 15 avril 1923 les modèles les plus performants d’Alfa Romeo. Non seulement ceux engagés sur les circuits du monde entier, mais aussi quelques modèles de série très spéciaux.
Alors, si vous vous posez la question : « Qu’est-ce que Alfa Romeo Quadrifoglio ? », voici la réponse…

Voir la galerie photo

La recherche constante de l’excellence, d’abord appliquée à la course et ensuite transposée aux voitures de série. Voilà en quelques mots la philosophie du Quadrifoglio des Alfa Romeo.

Les Quadrifoglio sur piste !

La première Alfa parée du Quadrifoglio fut la RL « Corsa » du pilote Ugo Sivocci, lequel remporta la 14e édition de la Targa Florio, en 1923, et décrocha le premier des dix titres de la marque dans cette prestigieuse compétition. Le trèfle à quatre feuilles se retrouve sur la « P2 » de Brilli Peri lorsqu’il remporte le premier « Championnat du monde de course automobile » à Monza, en 1925.
C’est le premier des cinq titres mondiaux remportés par Alfa Romeo. À la fin des années 1920, c’est à nouveau le Quadrifoglio qui distingue, lors des courses, les Alfa Romeo de la maison mère de celles de la Scuderia Ferrari, qui a pour emblème le « Cavallino Rampante ».

En 1950 et 1951, Giuseppe « Nino » Farina et Juan Manuel Fangio conduisent les Alfa Romeo 158 et 159, les emblématiques « Alfetta », à la victoire lors des deux premiers championnats du monde de Formule 1. Puis, dans les années 1960, le Quadrifoglio distingue la variante « prête à courir » de la Giulia, la « TI Super », et intègre ensuite le logo au triangle bleu d’Autodelta pour plusieurs décennies, de la « GTA » à la « 33 » jusqu’aux deux championnats du monde de la « 33 TT 12 » (1975) et de la « 33 SC 12 » (1977).

L’activité compétition d’Alfa Romeo s’est poursuivie dans les années 80 lorsque, après son retour en F1 en 1980, elle a triomphé à nouveau en catégorie tourisme (« GTV 6 2.5 »), puis en 1993 avec le triomphe en « DTM » avec la « 155 V6 Ti » et la très longue série de victoires de la « 156 Superturismo » entre 1998 et 2004.


Les Quadrifoglio sur route !

Alfa Romeo a également flanqué certains de ses modèles de série du Quadrifoglio. Il s’agit, peu importe l’époque, de modèles particulièrement performants. Les premiers ont été fabriqués dans les années 1960. Mais, au départ de cette histoire, si certains arboraient le trèfle sur la carrosserie, ils apparaissaient sous la dénomination commerciale de la voiture. Pour preuve, on parle de la « Giulia Sprint GT Veloce » ou de la « 1750 GT Veloce », et non de « Giulia Sprint GT Quadrifoglio » ou de « 1750 GT Veloce Quadrifoglio ». Par contre, dans les années 80, le Quadrifoglio a commencé à faire sa place. Les plus célèbres sont certainement les « 33 Quadrifoglio Verde » et « 164 Quadrifoglio Verde ». Il convient aussi de signaler qu’entre les années 1970 et 1980, le Quadrifoglio a évolué et a été décliné en 2 versions : « Verde » pour les véhicules plus sportifs et « Oro » pour les montages plus raffinés et luxueux.

Au fil du temps, le « Q » lui-même est devenu une partie du vocabulaire d’Alfa Romeo, identifiant les solutions techniques les plus avancées, le plus célèbre restant associé à la transmission intégrale Q4, mais aussi au différentiel autobloquant Q2, à la transmission automatique Q-System et à la boîte Q-Tronic, pour ne citer que quelques exemples.

Enfin, le Quadrifoglio a fait son retour sur la MiTo en 2008 et la Giulietta en 2010, puis lors du lancement de la nouvelle génération d’Alfa Romeo en 2015, avec la sortie de la Giulia dans sa version Quadrifoglio 2.9 biturbo de 510 chevaux, laquelle établira d’ailleurs le record de la catégorie en 7 min 32 s sur le célèbre circuit du Nürburgring. Stelvio, le premier SUV produit par Alfa Romeo, dispose lui aussi d’une version Quadrifoglio.

Cela étant dit, la plus fabuleuse de toutes est sans nul doute l’Alfa Romeo GTA, qui porte bien le Quadrifoglio sur ses ailes avant. Nous avons pu l’essayer dans la horde sauvage des gentlemen racers sur les routes des Mille Miglia. 


Conclusion:

Alfa Romeo Quadrifoglio : les fiches techniques

Pour connaître les performances, les consommations, les dimensions, le coffre, le CO2, l’autonomie de chaque version par année, nous vous conseillons de consulter la fiche technique de l’Alfa Romeo qui vous intéresse en cliquant sur le lien.

Quadrifoglio : les meilleures offres d’occasion et neuves

Sur notre site, vous avez également accès à une sélection d’annonces de Quadrifoglio. Elles ont l’avantage d’être proposées par des concessionnaires partenaires et sont garanties comme il se doit. Pas de surprise ni d’arnaque…


Performance


les autres actualités sur Alfa-Romeo

L'Alfa Romeo Giulietta est une voiture qui incarne l'élégance italienne avec une touche de sportivité. Depuis son lancement en 2010, elle est deven... Voir plus

Après une superbe édition 2017, le Concours d'élégance de la Villa d'Este vient de livrer ses résultats. Le titre le plus prestigieux revient à l'Alfa... Voir plus
Si elle ne bat pas des records de ventes, l'Alfa Romeo Giulietta n'en reste pas moins une berline compacte bourrée de charme. Avec son facelift et sa ... Voir plus
Marquée du sceau de la sportivité, les deux séries spéciales MiTo Imola et Giulietta Imola d'Alfa Romeo sont actuellement proposées dans le réseau du ... Voir plus
La marque au trèfle peaufine sa gamme Giulietta au mondial de l'automobile 2016 avec la présentation d'une version Sportiva. Cette série numérotée est... Voir plus
Alfa Romeo propose à partir de la mi-juin les séries spéciales MiTo Collezione et Giulietta Collezione, deux versions haut de gamme de sa citadine et ... Voir plus

nos annonces

Voir plus de galerie photo Alfa-Romeo

Nos dernières actus

Comparatif

Voiture n°1
Voiture n°2

Actus les plus vues

Hashtags

7 BYD SEAL 8 BYD Dolphin 3 Renault Rafale 3 Rafale 0 Dolphin 7 KIA EV9