logo La revue auto

British Motor Museum : Parenthèse intemporelle vers l’automobile Anglaise

Situé à deux pas du siège Jaguar Land Rover, le British Motor Museum accueille les visiteurs à Gaydon, Warwickshire. De l’extérieur, on ne dirait pas, mais on vient de pénétrer dans le royaume des Anglaises rétro. À l’intérieur, on ne sait plus où donner de la tête, le parcours est libre et on peut s’approcher de très près de toutes les voitures, personne pour vous fliquer, juste la confiance et ça, c’est d’autant plus appréciable de pouvoir approcher ces trésors, vieilles voitures, classiques, vintages ou presque futuristes.

British Motor Museum : Parenthèse intemporelle vers l’automobile Anglaise British Motor Museum : Parenthèse intemporelle vers l’automobile Anglaise British Motor Museum : Parenthèse intemporelle vers l’automobile Anglaise British Motor Museum : Parenthèse intemporelle vers l’automobile Anglaise
Voir la galerie photo

Un vrai voyage dans le temps où l’on se croirait plongé dans le mythique garage de la série télé Salut les Frangins (Brotherly Love), où l’on retrouve cette fameuse 47 MG TC que l’on a aperçue dans l’épisode Uptown Girl. Plus loin, on redécouvre l’emblématique Range Rover de 1969 dans un bleu britannique ou ce Defender Special Vehicle X (SVX) présenté à Francfort en 1999.

Des coups de cœur de l’histoire et du patrimoine automobile comme cet adorable cabriolet presque centenaire, le Morris Oxford F-type de 1921, qui a appartenu à Sir William Morris en personne. L’iconique Triumph 1800 roadster du détective Jim Bergerac, l’inspecteur de Jersey de la mythique série policière de la BBC. Ou encore, réminiscences de notre enfance avec cette MG MGB GT de 1965 que Gaston Lagaffe, protagoniste de la bande dessinée de Franquin, rachète, persuadé de faire une bonne affaire avant de réaliser qu’il fait l’acquisition d’un coupé découpé !
Et enfin le fameux Defender de 2012, au pare-brise et à la carrosserie défoncés, notoire pour son apparition dans Skyfall avec James Bond célébrissime scène où le 4x4 légendaire se fait arracher les rétroviseurs dans une course folle à travers les rues d’Istanbul.

Du minimaliste simplissime aluminium avec cette Lotus Mark VI de 1953 jusqu’aux bolides vitaminés comme ce coupé V8, couleur mangue, Jensen FFSeries II de 1970.
Au-delà d’un parfum de nostalgie, il y règne surtout un témoignage historique avec de nombreux posters et affiches d’époque, notamment cette photo de Winston Churchill et son chien Rufus posant devant une Land Rover en 1954, dont la légende indique : « you can’t get more British ».


Notre déambulation nous mène par surprise devant cette DeLorean DMC-12, qui parachèvera ce voyage à travers le temps. Un couple de jeunes s’est arrêté devant, intrigué ; le petit ami lance à sa dulcinée : « Viens, on embarque et on change d’époque ! » un élan d’enthousiasme aussitôt réfréné par son amie qui lui rétorque : « Ah ouais ? Mais t’irais où ? ». Une réplique laconique qui ne les aura pas empêchés de s’attarder sur ses caractéristiques techniques avec un moteur V6 Renault de 150 chevaux, capable d’atteindre les 209 km/h. Dépourvu de plaque d’immatriculation, car non homologué, le véhicule de Retour vers le futur a certes des configurations modestes, mais il intrigue toujours autant.