logo La revue auto

Essai Audi Q4 Sportback e-tron : en quête de légitimité

Avouez que l’association de mots Norvège + Audi donnerait de quoi se gratter la tête. Mais aujourd’hui, il est de notoriété publique de savoir que la Norvège prône le développement du véhicule électrique, qui devient alors le terrain de jeu idéal afin de promouvoir le nouveau Q4 Sportback e-tron. Réellement nouveau ? Pas tout à fait, puisqu’il n’est que le faux jumeau du SUV 100 % électrique Q4 e-tron, présenté en 2021. S’agit-il d’une simple évolution esthétique, ou peut-on y voir un véhicule réellement différent ?

Exterieur_essai-audi-q4-sportback-e-tron-en-quete-de-legitimite_0
Voir la galerie photo

COUPEZ LA SILHOUETTE, MAIS PAS LA QUALITÉ !


La Norvège, ses fjords, son temps aléatoire ainsi que son parc de véhicules électriques. On a beau y retrouver certains de nos repères sur la route, le fait de voir un grand nombre de véhicules électriques nous fait rapidement dire que nous ne sommes pas en France !

Rendez-vous compte, en 2021, 64,5 % des nouvelles voitures en Norvège étaient électriques, tandis qu’aujourd’hui, 1 véhicule sur 5 utilise ce moyen de propulsion. Je ne suis clairement pas branché SUV, mais je dois reconnaître que certains constructeurs arrivent à sortir des copies assez détonantes pour toutefois y jeter un œil.

À ce petit jeu, le Q4 Sportback ne s’en sort pas trop mal. Immense calandre soulignée par une lame façon aluminium brossé et encadrée par des phares au design travaillé. Ces derniers peuvent au passage afficher une signature lumineuse différente, en fonction de vos envies et de la configuration effectuée via l’écran tactile.


De profil, le SUV Q4 classique n’était pas désagréable à regarder, mais le coupé apporte un petit plus qui fait la différence tandis que l’arrière s’en démarque intégralement. Si le bandeau lumineux incorporant la signature arrière reste identique, son intégration sur le hayon bombé est plus réussie et il est souligné par un becquet.

Malgré cette silhouette de coupé, le Q4 Sportback e-tron (purée, que c’est long à écrire !) affiche un beau volume de coffre avec 535 l et se paie même le luxe d’être plus important que celui de la version classique (- 15 l).

D’ailleurs, les places arrière sont également confortables, avec un bon espace aux jambes ainsi qu’une bonne garde au toit (avec le toit ouvrant en option à 1530 euros) : étonnant pour un coupé !


Mais revenons-en à l’intérieur du Q4 Sportback. Celui-ci dispose d’un bon agencement, ne changeant rien aux habitudes avec des éléments orientés vers le conducteur et une impression de premium… de loin (comme Alain).

En effet, si j’étais habitué au sans-faute à chaque essai d’Audi, je reconnais que depuis l’A1 de 2e génération, certaines économies d’échelle tendent à abaisser le niveau de qualité des matériaux (notamment les garnitures des portières et de la planche), ce qui donne un intérieur aujourd’hui bon, et non plus excellent, d’autant que la concurrence ne pardonnera pas cet écart.

Notez que la version essayée (Q4 Sportback e-tron50 Quattro de 299 ch) affichait un tarif de base de 67 700 euros auxquels étaient rajoutés 15 805 euros d’options. À ce niveau de prix, avouez que cela coince un peu.

Cet écart peut toutefois se « pardonner » sur les versions inférieures. Audi propose ainsi le Q4 Sportback e-tron en 4 versions :

• Q4 Sportback e-tron35 – 170 ch – Batterie de 55 kWh (Propulsion)

• Q4 Sportback e-tron40 – 204 ch – Batterie de 82 kWh (Propulsion)

• Q4 Sportback e-tron45 – 265 ch – Batterie de 82 kWh (Quattro)

• Q4 Sportback e-tron50 – 299 ch – Batterie de 82 kWh (Quattro)

Audi a ainsi cherché à positionner le Q4 Sportback de manière à ce qu’il soit éligible au bonus écologique maximal, le rendant ainsi accessible dès 40 750 euros (46 750 euros – 6 000 euros de bonus).


IL SOUFFLE LE CHAUD ET LE FROID

Ainsi paré de 300 ch (j’arrondis au supérieur), le Q4 Sportback s’est montré plutôt vif lors des relances (6,2 s au 0 à 100 km/h), gommant au passage les 2 tonnes et des poussières du bestiau.

Si cela est plaisant pour les routes passant de fjord en fjord (avec 3 pèlerins sur la route), j’en viens à me dire que la version 45, voire 40, est tout aussi suffisante pour une utilisation essentiellement urbaine.

Les 460 Nm de couple sont bien là, mais le châssis m’a laissé sur ma faim tant le comportement du Q4 Sportback était un peu pataud, avec des mouvements de caisse réguliers dans les enchaînements serrés.


Il faut toutefois relativiser, car le modèle d’essai n’était pas pourvu de l’amortissement piloté qui permet de faire la différence (cf. mon essai du Audi e-tron). Quitte à prendre une option, privilégiez ainsi celle-ci à 1 610 euros (pack Dynamique Plus) afin d’avoir une expérience de conduite ainsi qu’un confort de suspension plus plaisants (le Q4 était tout de même chaussé en 20 pouces).

En ville, le Q4 Sportback s’en tire très bien, car, malgré une silhouette de coupé et la présence de l’aileron, la visibilité arrière ne pénalise pas vos manœuvres (dans le pire des cas, il y a la caméra de recul). D’ailleurs, la direction est également douce et le rayon de braquage correct pour les manœuvres.

Étant à l’ouest dès qu’il s’agit de devoir me repérer puis suivre un tracé, je reconnais également que le GPS en réalité augmenté s’est avéré être un excellent compagnon de route. En revanche, si la petite batterie permet de parcourir 343 km (selon le cycle WLTP), le modèle essayé ainsi équipé de la plus grosse batterie devait permettre d’effectuer 480 km.

Ceci est la théorie, car, dans la pratique, le Q4 Sportback ne s’est pas montré frugal avec une moyenne de 21 kWh à allure détendue, chauffage minimum et conditions météo douces. Il faudra ainsi songer à recharger plus souvent et, sur ce point, le Q4 est un peu à la peine avec 135 kWh de capacité en recharge rapide.

À titre de comparaison (sur les grosses batteries), le Mustang Mach-E propose du 150 kWh, tandis que la Kia EV6 affiche 175 kWh ! Bien qu’Audi, Kia et Ford soient membres d’Ionity, les tarifs préférentiels proposés diffèrent légèrement.

Ainsi, ceux d’Audi sont légèrement supérieurs (0,31 euro/min vs 0,29 euro/min), conséquence des effets de volumes. Pour autant, le constructeur se rattrape avec un tarif négocié sur les bornes de recharge publiques là où les généralistes laissent l’opérateur de la borne appliquer son propre tarif. Si vous êtes donc nomade, c’est un bonus pour vous !

Conclusion:


Sous sa silhouette impressionnante et « catchy », le Q4 Sportback e-tron offre un bilan nuancé. Alors que la finition est un cran en dessous de la période faste du constructeur et que le combo autonomie réelle/capacité de recharge est moyen, il se rattrape par de bons aspects pratiques, une insonorisation soignée ainsi que des tarifs de recharge intéressants. Si sur le papier les 299 ch semblent sexy, la version 204 ch avec la batterie de 82 kW semble être le meilleur rapport qualité/prix !


Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
3 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • Belle gueule
  • Sans perdre en aspect pratique
  • Ambiance et insonorisation soignées
  • La qualité commence à poser problème à certains niveaux de prix
  • Consommation assez importante
  • Puissance de recharge en retrait de la concurrence

nos annonces Audi

  • Audi A3
    2.0 TDI 150CH S LINE 8CV

    Diesel : Manuelle
    44063 km : Occasion
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 24/08/2017
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 22 880 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 37 645 €
    Remise de : -14 765 €

  • Audi Q3
    2.0 TDI 150CH BUSINESS LINE S TRONIC 7

    Diesel : Automatique
    50735 km : Occasion
    Indépendant: Seine-et-Marne
    Mise en circulation : 04/05/2017
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 24 880 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 44 700 €
    Remise de : -19 820 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 06/07/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 06/07/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €