logo La revue auto

Essai Ford Puma : pas mal l’animal !

Lorsque l’on parle de Puma, on imagine tout de suite quelque chose de très sauvage, très sportif… Et pourtant, lorsque l’on observe ce nouveau Ford Puma, la première chose qui nous frappe, c’est son côté plutôt ultra civilisé et sa sobriété notoire. Certes, il est bien gonflé et rebondi, mais il est dynamique et équilibré à la fois côté poupe et côté proue.

Essai Ford Puma : pas mal l’animal ! Essai Ford Puma : pas mal l’animal ! Essai Ford Puma : pas mal l’animal !
Voir la galerie photo

Ce Puma dont on parle ici est reconnaissable par un bruit assez commun, de nos jours, celui du 3 cylindres qui gronde !

Pour sa première sortie sur les routes, le Ford Puma s’est vêtu de son très électrique Bleu Island et renferme dans son cœur un moteur de 48V EcoBoost 1.0l de 155 ch. Il s’agit du premier SUV urbain électrifié chez Ford.

Une fois installé, on pose ses mains sur un volant sport à méplat. Et on fait face à un écran entièrement digital, mais surtout entièrement personnalisable au niveau de l’affichage.

Lors de la balade dans la jungle, on ne peut qu’apprécier l’agrément des sièges massants. Un atout qui vient très certainement contrebalancer des suspensions un peu trop rigides, qui vous obligeront à prendre toute forme de ralentisseurs avec des pincettes.

Cependant, tout le long de la balade en Ford Puma, force est de constater que la prise en main du véhicule est des plus aisées. Son gabarit compact fait qu’il est d’autant plus maniable. Mais c’est sa capacité d’accélération qui laisse de marbre. Montant très haut dans les tours, on passe les rapports avec une délectation particulière avec la boîte 6 rapports manuelle. Et les routes de montagnes, aussi tortueuses, bancales et sportives qu’elles puissent être ne sont en aucun cas un frein pour ce Puma qui enfume fièrement ses congénères. Avec un 0 à 100 en moins de 10 secondes.
L’accélération est certes redoutable, mais non moins impressionnante que son aisance à virevolter. C’est le fruit indéniable de sa plate-forme qui n’est autre que le châssis de la Ford Fiesta. En un peu plus élargi, ce qui fait qu’elle colle au parquet !

Viendra prochainement en boîte 7-Speed DCT en mai 2020, qui devrait offrir une grosse poignée de chevaux en plus...  une version Ford Puma en mode Sport !

Du côté des équipes européennes chez Ford, on a voulu élaborer un véhicule qui serait à dimension humaine, mais surtout qui refléterait l’aspect humain. La fameuse calandre nid d’abeille est dorénavant devenue une « grille de superman », une vision optimiste qui impose de regarder le véhicule avec un autre regard. Ce Ford Puma n’existera pas outre-Atlantique et sera cette spécificité.


Ainsi, ce nouveau Ford Puma, qui n’existera pas outre-Atlantique est cette fierté, pour tous les ingénieurs, d’avoir conçu un véhicule européen pour les Européens dont le cahier des charges initial était : « concevoir la plus belle voiture que nos clients n’aient jamais eue ». Un bien grand défi, pour ne pas dire paradoxe, et une sérieuse affaire lorsqu’il faut avant tout répondre aux attentes des clients qui hésitent éternellement entre la « beauté de la voiture et la place à l’intérieur, puis le coffre ».

On conclura sur un élément qui n’est pas visible au premier coup d’œil, mais qui est la plus grande innovation de ce Ford Puma : la mega box !
Non, il ne s’agit ni d’un super menu hamburger avec un jouet de malade, ni même un boîtier plus rapide et puissant que n’importe quel opérateur téléphonique. Il s’agit tout simplement d’un nom pour désigner cet emplacement supplémentaire qui se trouve dans le coffre. Sous le faux plancher, là où l’on trouvait habituellement la roue de secours, voici désormais un espace de rangement où vous aurez même un bouchon d’évacuation, si l’envie de tremper du linge ou faire une vaisselle vous prenait. Les plus maniaques seront ravis de pouvoir y jeter les tennis dégoulinantes des mômes pour préserver l’intérieur de la voiture de la saleté, mais surtout des odeurs.


Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
3 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Frein à main manuel
  • - Les housses de sièges dézippables
  • - Le Local Hazard Information
  • - Pas de commandes radio au volant
  • - Les liserés qui couvrent le pare-brise
  • - Avoir la clé sur soit pour l’ouverture du coffre au pied

Conclusion:


Nous, à La Revue automobile, étant de grands gourmets, amoureux de la nature. Nous utiliserons cette Megabox comme une glacière intégrée pour y préserver nos délicieux casse-croûtes élégants, bio et raffinés, mais surtout pour préserver le côté frais du champagne, car il n’y a rien de plus frustrant que de ne pas pouvoir profiter de la beauté des paysages qui s’offrent à nous pendant un road-trip et de ne pas pouvoir apprécier un bon vin de champagne frappé !

Bref, une voiture tellement fun à conduire et tellement enthousiaste sous de multiples facettes que les Américains la piqueront très rapidement aux Européens.