logo La revue auto

Essai JEEP Renegade 4Xe : le 4x4 en danger de mort ?

Si vous avez l’habitude de passer quelques minutes à nous lire, vous n’êtes pas sans savoir que l’Europe tire à boulets rouges sur les automobiles produisant le plus de CO2. Évidemment, les 4x4 sont dans le viseur. Pour s’en sortir, la plus célèbre marque de 4x4 fait sa révolution technologique. En effet, en cette fin d’année, JEEP nous propose des SUV compacts propulsés par un système hybride rechargeable.
Est-ce que cette évolution de l’espèce nous sera profitable ?
C’est ce que nous allons essayer de comprendre au volant du nouveau JEEP Renegade 4Xe.

Exterieur_essai-jeep-renegade-4xe-le-4x4-en-danger-de-mort_0
Voir la galerie photo

JEEP, la fin du 4x4 ?

JEEP n’a plus le choix. Il lui faut revoir sa copie. Fini les moteurs thermiques classiques. Il lui faut passer par la case des modèles à propulsion hybride rechargeable, car c’est aujourd’hui la seule solution pour passer les tests antipollution et ne pas être sanctionné par des amendes très lourdes de l’Europe et de notre gouvernement.

Les deux premiers modèles « branchés » de JEEP, Renegade et Compass, arrivent en concessions. Mais rassurez-vous, JEEP reste fidèle à sa philosophie 4x4. Les ingénieurs ont réussi à concevoir et produire une machinerie complexe transférant sa puissance sur les 4 roues.

Les premières Jeep hybrides rechargeables sont donc les modèles compacts Renegade et Compass. Elles ouvrent le bal de l’électrification chez Jeep, car tous les modèles devront passer par l’électrification, même le mythique Wrangler.

Pour l’instant, nos JEEP siglées 4xe, associent un 4 cylindres turbo essence de 1,3 litre qui anime les roues avant à un moteur électrique situé entre les roues arrière. Il dispose de 60 chevaux-vapeur.
Grâce à cette astuce technique, déjà vue chez Peugeot, JEEP conserve une transmission intégrale. Ce moteur électrique est alimenté par une batterie de 11,4 kWh. Grâce au chargeur embarqué de 7,2 kW, ces Jeep 4xe voient leur batterie se charger jusqu’à 80 % en 1 heure, une fois branchées sur une Wallbox triphasée. La charge complète prendra quant à elle 1 h 30.
La batterie permet également aux deux modèles de revendiquer une autonomie électrique en ville de 54 km et d’atteindre une homologation CO2 allant de 48 à 53 g/km. Des performances qui permettent de rentrer dans les conditions du bonus écologique des voitures hybrides pour 2020 et 2021.

Enfin comme ce moteur électrique peut être associé au 1.3 turbo de 130 ou 180 chevaux, les SUV peuvent s’enorgueillir de proposer une cavalerie cumulée de 190 ou 240 canassons.


L’hybride en JEEP Renegade…

Dès les premiers tours de roue, avec la batterie pleine d’électrons, on profite du mode électrique et de ses 250 Nm de couple disponible immédiatement. Ainsi, la Jeep Renegade se mue dans un calme plat, sans pour autant manquer de force. Du moins en ville, car pour circuler sur voie express, on vous conseille de passer en mode « SPORT ». Celui-ci forcera le système à déclencher le moteur essence. Comme celui-ci n’est pas assisté par un moteur électrique, mais par un alternodémarreur, la transition se fait sans trop d’à-coups. Et l’on peut remarquer le travail de la boîte de vitesses automatique à six rapports de chez Aisin. Celle-ci se révèle un peu lente, mais agréable.
Pour le reste, Jeep équipe son SUV hybride de trois modes de conduite : 100 % électrique, hybride ou e-save pour conserver de la charge et passer dans les zones urbaines qui le demandent.

Heureusement pour Jeep, les clients de son Renegade cherchent autre chose. Cette chose, c’est évidemment ses capacités de franchissement. Lorsque le macadam laisse sa place au sable ou à la boue, le système réussit à générer assez de puissance pour faire se mouvoir les 4 roues. Et cela même si la batterie est à vide. En effet, dans ce cas l’alternodémarreur produit assez d’énergie pour alimenter le moteur électrique. C’est même une excellente chose, puisque ce moteur électrique dispose de bien plus de couple à bas régime que le moteur essence. Dans les faits, ce Renegade hybride voit ses performances, hors des sentiers battus, s’améliorer.


Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
4 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - Style ravageur
  • - Toujours un 4x4
  • - + de 40 km en électrique
  • - L’hybride qui pousse trop le mode électrique
  • - Conso avec batterie vide

Conclusion:


JEEP Renegade 4Xe : en fin de compte

En passant par la case de la motorisation hybride, le Renegade ne s’est pas galvaudé. Bien au contraire même, puisque le SUV propose toujours une traction intégrale qui lui permet de sortir, sans trop de difficulté, des ornières et autres terrains boueux. De plus, il devient presque une bonne citadine, grâce à son moteur électrique qui n’émettra pas de gaz polluant.

Les bonnes nouvelles continuent à la vue de la liste de prix. Le Renegade s’affiche à 38 700 € (190 ch) et 42 500 € (240 ch) ce qui demande un supplément d’environ 3 000 euros par rapport à la version diesel 4x4. Si vous diminuez ce prix des 2 000 € de bonus…, c’est même une super affaire.