logo La revue auto

Essai Lexus UX : Urban X-over, mais surtout hybride !

Quoi de plus agréable que de prendre la direction de Barcelone en cette fin mars, et de retrouver le soleil et la mer, pour tester le nouveau UX inspiré d’un concept dévoilé au Mondial de Paris 2016 ?

Voir la galerie photo

Lexus UX : un SUV taillé !

Même si je ne fais plus partie de la clientèle ciblée, à savoir les jeunes citadins trentenaires…, j’ai été séduite par son look. L’extérieur est très sculpté, avec des arêtes saillantes, une calandre trapézoïdale (caractéristique de Lexus) et des feux arrière reliés par un bandeau lumineux courant le long du hayon. Même si certains trouveront que c’est un peu trop, cela reste en ligne avec la volonté de Lexus de proposer un véhicule urbain vif et dynamique.


Lexus UX : Au volant ?

En ville, le nouveau UX est très agile et silencieux, grâce au moteur électrique et au travail réalisé sur l’insonorisation. C’est un plaisir de conduire, on est zen. Serait-ce lié à «l’Engawa» ? Architecture japonaise traditionnelle qui consiste à estomper la frontière entre l’extérieur et l’intérieur dont les designers de chez Lexus se sont inspirés. Difficile de savoir, mais on apprécie.

Sur les routes sinueuses de l’arrière-pays, même si ce n’est pas son terrain de prédilection, il répond présent et sa tenue de route est bonne. En accélération, les 2 moteurs couplés permettent d’obtenir un certain répondant (0 à 100Km en 8,5 s). On peut donc profiter de son véhicule hybride au quotidien et les WE. Merci le système autorechargeable ! Cependant, on déplore une fois de plus le bruit de la boîte CVT qui mouline, surtout quand, 2 minutes avant, on profitait du silence dans l’habitacle grâce au moteur électrique.


Lexus UX : l’intérieur ?

L’intérieur est soigné, la position de conduite est agréable et la console centrale tournée vers le conducteur. Plusieurs fonctions sont accessibles du bout des doigts dans la continuité de l’accoudoir central, ce qui est très appréciable. On peut agir tout en restant confortablement installé et concentré sur la route.

C’est malheureusement l’inverse pour le pavé tactile de l’ordinateur de bord, certes situé dans la continuité de l’accoudoir, mais pas facile à manipuler. Fonctionnant un peu comme le pad d’un ordinateur, on est contraint de regarder l’écran pour visualiser où se situe le curseur et savoir où cliquer. Enfin, concernant le GPS, à plusieurs reprises, nous avons littéralement raté la route à prendre à cause des instructions de l’ordinateur de bord qui sont en retard ! Un conseil, suivez celles de l’affichage tête haute qui sont précises.

Pour les jeunes familles ou les personnes désirant partir en vacances à plusieurs, la découverte du coffre risque de décevoir. 320 litres, en tenant compte du volume sous le plancher, c’est peu pour caser toutes les affaires de bébé !

Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
2 / 5
Confort
4 / 5

Verdict

  • - Look agressif
  • - Stature de la marque
  • - Technologies hybride fiable
  • - La boite de vitesses qui mouline
  • - La consommation trop élevée pour un hybride

Conclusion:


Lexus UX : Le prix ?

Proposé uniquement avec une motorisation essence hybride (un bon point au regard de l’actualité) comptez de 36 490 € à 56 490 €, ce qui, je trouve, reste élevé pour la cible de Lexus, à savoir les jeunes trentenaires. Au final, c’est peut-être moi la cible !

Texte© Béatrice Duret-Dudonne

Photos@ du grand Rouffignac