logo La revue auto

Essai Seat MÓ : le scooter électrique, intéressant sur le papier et ...

Avec une politique anti-voitures de plus en plus forte, l’alternative 2 roues peut séduire. Si la majorité des constructeurs auto font l’impasse, certains comme Peugeot et Seat essaient de se diversifier, notamment Seat avec son MÓ, 2 roues 100 % électrique de 125 cm3. Avec un volant entre les mains depuis 20 ans (et un coup de vieux au passage), les 2 roues attirent de plus en plus mon regard pour des besoins ponctuels.
Ce nouveau Seat MÓ saurait-il définir un nouveau besoin ?

Exterieur_essai-seat-mo-le-scooter-electrique-interessant-sur-le-papier-et_0
Voir la galerie photo

Seat MÓ : Back to school

J’avais dans l’idée que mon permis B me permettrait de conduire un 125, il n’en est rien. Il m’a donc fallu retourner à l’auto-école pour y suivre une journée de formation avec une épreuve à passer.

Si d’apparence, monter sur un 2 roues et le lancer en ligne droite paraît simple, c’est plus délicat à gérer à faible allure. Pas de bol, l’épreuve consiste à slalomer à faible allure avant de finir en ligne droite. Plus d’un pied à terre et c’en est fini, car effectuer cette formation ne garantit pas de l’obtenir, le but est avant tout de vous sensibiliser à la difficulté de manœuvre un 2 roues à faible allure.

Une fois le permis en poche, direction un store éphémère situé en plein Paris. Les Seat MÓ nous attendent sagement, mettant en avant les 3 couleurs disponibles (seule option au catalogue) que sont le Rouge Désir, le Gris Aluminium et Blanc Oxygène.


Seat MÓ : Le Silence avant tout

Le Seat MÓ est en fait une adaptation du S01, modèle proposé par le fabricant Silence (basé à Barcelone) avec qui le constructeur automobile a mis en place un partenariat. De ce fait, seuls le logo sur la calandre et le nom sur la selle changent. Toujours est-il qu’il affiche un certain design, mais s’apparente plus à un scooter qu’à une moto 125. En même temps, ses dimensions le confirment avec 559 mm de hauteur, 722 mm de largeur et 2 026 mm de longueur.

Et pour pouvoir évoluer dans une grande ville, c’est un avantage, d’autant qu’il dispose également d’une marche arrière (mine de rien cela à son importance). Le Seat MÓ se montre agile dès les premiers tours de roue et avec assez de peps pour repartir en trombe grâce à son moteur électrique développant 240 Nm de couple.

Autant sur une voiture c’est déjà intéressant, autant sur un 2 roues avec très peu de kilos sur la balance, c’est juste grisant ! Peut-être trop d’ailleurs, surtout lorsque l’on est en mode Sport (parmi les 3 proposés), plus adapté pour la voie rapide ou périphérique, la vitesse max étant de 95 km/h.
C’est surtout que la forte pression appliquée sur les freins afin de régénérer la batterie sera moins gênante, lorsque l’on relâche la poignée d’accélération.
En passant en mode éco, on se retrouve avec une configuration plus en adéquation avec la conduite en ville, avec assez de couple pour partir en premier dès le passage au vert et assez de relance pour avancer sur les grands boulevards.

Ce mode permettra au passage de s’approcher des 137 km d’autonomie annoncés (110 km en étant réaliste). Suffisant pour effectuer des trajets quotidiens, d’autant que la batterie peut se retirer via un ingénieux système incluant des roulettes afin d’aller la recharger chez soi : comptez alors entre 6 h et 8 h de charge.


Seat MÓ : Le prix de l’électrique

Le Seat MO est complet et intègre de série les warning et appels de phares, un bon point pour lui. Malheureusement, côté pratique, il ne permet d’embarquer que 2 casques jets (et non intégraux). Une malle de 39 litres sera disponible à l’achat en accessoire par la suite, ainsi qu’un tablier pour rester au chaud.

S’il est possible d’emmener un passager, il manque un bourrelet plus marqué sur le siège afin d’éviter que ce dernier ne glisse vers le conducteur (bien pour draguer, mais pas pratique en temps normal). Toujours est-il que ce 125 cm3 reste confortable même en enchaînant les nids de poule et les dos d’âne.

Côté tarifs, le Seat MÓ est annoncé à 6 700 euros. Le prix à payer pour rouler en tout électrique qui représente un surcoût d’environ 1 000 à 1 500 euros par rapport à des 125 thermiques. Seat semble toutefois bien déterminé à vous allécher avec notamment une offre de LOA à 125 euros/mois.

Conclusion:


Intéressant sur le papier et mignon, le Seat se montre alléchant pour qui souhaite passer à l’électrique. Reste que quelques points comme le rangement des casques jets ou encore le prix à l’achat seront des arguments à confronter avec une concurrence thermique ayant encore le vent en poupe.

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
4 / 5
Habitabilité
2 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
2 / 5
Confort
4 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • + Autonomie de 110 km réelle
  • + 240 Nm de couple !
  • + Agilité
  • - Rangements de casque
  • - Tarif

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/10/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/10/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 32 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -7 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 21/10/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €