logo La revue auto

Essai Volvo S90 D3 R-Design : Toujours aussi modeste

Volvo nous propose l’essai de sa belle S90. Les attentes de la marque sont grandes quant aux investissements en recherche et développement réalisés pour la montée en gamme de la marque. Un travail également très orienté dans les technologies embarquées.

Voir la galerie photo

Pour cet essai, la grande routière de la marque suédoise se présente avec une tenue plutôt racée. La version R-Design se veut particulièrement sportive. Notre version retenue pour la motorisation à l’essai, le diesel 150ch. De quoi avoir quelques réserves sur les performances de la belle Nordique. Voyons ensemble si son statut de grande routière est mérité.

Volvo S90 : On est sous le charme

Plus viril, le style de la luxueuse Suédoise se modernise avec des formes plus franches mises en avant sur la version R-Design. De face, la calandre s’impose visuellement. Le spoiler se voit équipé d’une lame noire laquée très racée, déployant l’agressivité de la face avant de la voiture. On retrouve d’ailleurs des rappels de cette couleur argent mat sur les rétroviseurs ou les contours de vitres. À l’arrière, on ne manque pas de sportivité non plus. Un petit béquet et 4 fausses sorties d’échappement posent le décor. Le tout est monté sur de belles jantes noires 5 bâtons de 20 pouces, autant dire que Volvo n’a pas dû compter sur les pneus pour favoriser le confort de conduite.


Volvo S90 : Intérieur

Qualitatif, même si un peu austère, ce qui n’est pas incompatible soit dit en passant. On a beaucoup apprécié les matières moussées, et le toucher du cuir utilisé. Le plastique noir laqué, que je déteste toujours, tant je trouve qu’il déprécie la qualité de l’ensemble, reste présent. Moins cher que du cuir, de l’inox ou du carbone, certes. Mais à ce niveau, on attend autre chose que des chinoiseries. Bref, les rappels de carbone bien présents sont très appréciables.

Au-delà d’être juste d’un design racé et bien finis, les sièges sont très confortables et d’un maintien particulièrement bon. Ils sont d’ailleurs parfaitement adaptés pour une pause détente durant laquelle vous pourrez profiter du kit 19 haut-parleurs Bowers & Wilkins dont l’équilibre est très satisfaisant.

Côté habitabilité, la routière nordique vous permettra d’emporter 500 dm3 de bagages, pas déraisonnable pour un véhicule de cette gamme. Pour ses passagers, l’espace sera au rendez-vous. Avec 1,88 m de large, le conducteur comme ses passagers y trouveront leur confort pour de longs trajets.

Volvo S90 : Conduite

Premier réflexe, en tournant la clef de contact, étudier le compteur. L’écran est grand, les informations y sont claires. Le travail d’interface, pardon, d’UX, est recherché et on sent une volonté de la marque de faire évoluer ses produits selon une dynamique digitale.

Le 4 cylindres 2.0 150 ch est un peu trop léger pour emporter les presque 1 800 kg de la belle. Le couple de 320 Nm est présent entre 1 750 et 3 000 tr/min ce qui permet au véhicule d’être moins pataud lors des relances même si pour les sensations fortes, il faudra passer sur des versions essence. C’est sur l’autoroute que la Suédoise joue son rôle, et je dois admettre qu’elle le joue bien. Elle est vraiment confortable. Une mélodie sur le kit B&W, régulateur adaptatif activé, il ne reste qu’à se laisser porter.

Revenons un instant sur l’électronique embarquée. La nouvelle Volvo S90 dispose d’un système de conduite semi-autonome qui possède notamment la capacité de corriger la trajectoire de la voiture et de suivre le marquage au sol afin de maintenir automatiquement le véhicule dans sa file, sans avoir besoin de suivre un autre véhicule. Très intéressant.

Une fois la nuit tombée, votre conduite semi-automatique désactivée, ce sont les phares directionnels qui seront d’une belle utilité. Le faisceau sera légèrement orienté et le regard du conducteur pourra s’éloigner plus loin dans la courbe, ce qui s’avère très sécurisant.

Côté sécurité, Volvo se démarque encore en termes de sécurité automobile, en devenant le premier constructeur à obtenir six points à la procédure de test des systèmes de freinage d’urgence autonomes (AEB Piétons). La notation de sécurité globale est de cinq étoiles pour les deux véhicules, berline, et break.

La notation de sécurité Euro NCAP couvre quatre domaines : Occupant adulte, Occupant enfant, Protection des piétons et Équipements de sécurité. (source : www.euroncap.com/fr/).

« Les investissements réalisés au cours des cinq dernières années ne nous ont pas simplement permis de repenser ce qu’est Volvo Cars – nous misons dorénavant sur la promesse d’une toute nouvelle Marque, plus pertinente » Håkan Samuelsson, CEO de Volvo Car Group.

Performance


Performance
2 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
4 / 5
Consomation
3 / 5
Prix
3 / 5
Confort
4 / 5

Verdict

  • - Style très élégant
  • - Technologie embarquée
  • - Confort de limousine
  • - Le poids implique...
  • - ... un moteur plus puissant

Conclusion:


La Volvo S90 participe grandement à l’évolution de Volvo et marque l’entrée de la marque dans le segment des berlines Premium. L’offre technologique proposée par la marque est très complète et les solutions sont matures, tant d’un point de vue technique qu’utilisateur. On en ressort avec une routière rassurante et confortable, parfaitement adaptée à l’usage autoroutier.

De notre côté, nous avons trouvé la motorisation un peu légère pour un véhicule de cette stature. Les relances manquent un peu de dynamisme sur route. Aussi, l’association R-Design/Diesel semble toujours inadaptée, même si nous devons être conscients des lois du marketing, n’en déplaise aux puristes.

Un bilan somme toute positif, ce véhicule étant une belle évolution pour la marque. Nous sommes cependant impatients de découvrir les versions hybrides évoquées...

Bonne route !
#drivesafe

Photos© Etienne Rovillé pour LRA