logo La revue auto

Ferrari P80/C : malheureusement unique !

Chez Ferrari, on sait faire plaisir à ses plus gros clients. Pour preuve, cette Ferrari P80/C est unique et sera livrée à un riche client asiatique.

Voir la galerie photo

Démarré en 2015, le projet P80/C a connu le développement le plus long de tous les modèles Ferrari uniques jamais réalisés. Cette période de gestation très intense est le fruit d’une recherche de style approfondie, d’une analyse méticuleuse des performances et d’essais aérodynamiques scrupuleux, le tout dans un cadre différent de celui adopté dans le passé par Ferrari pour ses voitures uniques.

Élaboré sur base de la Ferrari de compétition 488 GT3, cette P80/C a été entièrement revue pour la rendre la plus spectaculaire possible. Son dessin, qui n’est pas sans rappeler les Ferrari 330 P3/P4 et Dino 206 S de 1966, ne cache pas vraiment ses prétentions de pistarde.

Basé sur l’expérience acquise avec la 488 GT3, le développement aérodynamique a toutefois pu s’affranchir des contraintes imposées par la réglementation internationale. Ainsi, le déflecteur avant est unique et, bien que la courbe d’expansion et les générateurs de vortex du diffuseur arrière soient les mêmes que ceux utilisés sur la GT3, les surfaces externes sont toutes spécifiques à la P80/C. Il en résulte une amélioration de l’efficacité globale d’environ 5 %, nécessaire pour exploiter totalement le moteur sans restriction.

L’intérieur ressemble beaucoup à celui de la voiture de départ, avec un arceau de sécurité intégré à la carrosserie. Par rapport à la 488 GT3, les parties latérales du tableau de bord ont été redessinées, de même que la sellerie et les panneaux de portes. Ces derniers sont désormais en fibre de carbone et n’ont aucun impact sur le poids de la voiture.

La question du tarif reste une grande interrogation !