logo La revue auto

Ferrari Portofino M : Modificata et Manettino

Voici la première Ferrari post COVID. ET ce n’est pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit d’une Modificata. Sous ce patronyme historique, sachez qu’il s’agit d’une mise à jour profonde de sa sensuelle Portofino.

Exterieur_ferrari-portofino-m-modificata-et-manettino_0 Exterieur_ferrari-portofino-m-modificata-et-manettino_1 Exterieur_ferrari-portofino-m-modificata-et-manettino_2 Exterieur_ferrari-portofino-m-modificata-et-manettino_3 Exterieur_ferrari-portofino-m-modificata-et-manettino_4

Ferrari Portofino M : Modificata

La Portofino se voit déjà passer par la case Modificata. Il s'agit d'une mise à jour complète d'un cabriolet portant le blason du « cheval cabré ». Tout commence par son cœur, qui gagne une poignée de chevaux.
Le V8 biturbo de 3,9 litres est poussé à 620 pur-sang au lieu des 600 auparavant. Le couple est quant à lui poussé à 760 Nm. Cette puissance est transmise aux roues arrière via une nouvelle boîte de vitesses double embrayage à huit rapports qui a été optimisée.
SI l’on additionne un V8 gagnant en puissance et une boîte de vitesses plus rapide, devinez ce qu’il se passe question performances… ? Évidemment, les performances grimpent d’un ton. Le TOP 100 km/h ne demande plus que 3,5 s, alors que le 0 à 200 km/h passe sous les 10 s et demande désormais 9,8 s. Toit en place, la vitesse maximale dépasse 320 km/h.

Ferrari Portofino M : Manettino

La Portofino M gagne donc en performance. Mais vous connaissez bien le vieil adage : « sans maîtrise, la puissance n’est rien ». Ferrari a donc revu ses équipements mécaniques et électroniques pour stabiliser la belle Italienne. Tout commence par la suspension qui gagne en rigidité via une meilleure gestion de son électronique.
C’est d’ailleurs visible sur la molette sur le volant, le Manettino, qui propose désormais cinq modes de conduite, au lieu de quatre. Le mode qui fait son apparition se nomme « Race ». Tout est dit !

Ferrari Portofino M : du pareil au même

Pour différencier la Portofino de la Modificata, il va falloir avoir son œil très affûté, car les changements sont de l’ordre de l’imperceptible. Le bouclier avant reçoit des appendices qui le rendent plus agressif, lui permettant d’améliorer son aérodynamisme. La poupe est légèrement redéfinie. Le plus visible semble être son nouveau diffuseur.

Dans l’habitacle, on notera surtout une nouvelle conception des sièges. Ils offrent un espace supplémentaire pour les jambes sur la banquette arrière. Le volume du coffre passe à 292 litres. Le multimédia gagne quelques fonctions supplémentaires.