logo La revue auto

Interview de Ian Callum : l’itinéraire d’un designer gâté !

En 1999, la firme au félin britannique est frappée par la disparition soudaine de Geoff Lawson qui n’était autre que le responsable du design Jaguar. Il s’était occupé de faire la transition entre l’ère classique et l’arrivée dans le troisième millénaire. Pour insuffler un vent nouveau à ses modèles, Jaguar fit appel à un designer écossais de quarante-cinq ans, Ian Callum.

Interview de Ian Callum : l’itinéraire d’un designer gâté ! Interview de Ian Callum : l’itinéraire d’un designer gâté ! Interview de Ian Callum : l’itinéraire d’un designer gâté !
Voir la galerie photo

Depuis qu’il a rejoint Jaguar en 1999, Ian a monté une équipe de design du plus haut niveau et insufflé à la marque une nouvelle philosophie en matière de design. La gamme a ainsi vu naître de nombreux véhicules primés, comme la F-TYPE - la première sportive deux places de Jaguar depuis la légendaire Type E - les berlines XE, XF et XJ, ainsi que les premiers SUV de la marque - les F-PACE et E-PACE, et plus récemment la I-PACE 100% électrique, auréolée d’un grand nombre de prix pour saluer le parti-pris esthétique de ce SUV 100% électrique.

Nous profitons du Festival Automobile International 2020 et de sa remise d’Award d’honneur pour sa carrière, pour soutirer les impressions de cette fin de carrière.

« Ma carrière chez Jaguar a été extraordinaire. Je pense que l’une des périodes les plus importantes aura été la conception de la XF, qui marquait le début d’une nouvelle ère pour Jaguar : le passage de la tradition au design contemporain, un moment charnière de notre aventure commune. Dessiner la F-TYPE était, je l’avoue également, un moment très fort, je matérialisais un rêve. Quant à la conception de la I-PACE, elle m’a donné l’opportunité de créer un véhicule à la pointe de l’innovation en remettant en cause l’image que l’on se fait d’une Jaguar - son succès est la preuve du renouveau de la marque.

Quand j’ai accepté d’enfiler le costume de Director of Design, c’était avec l’objectif de redonner au design Jaguar la place qu’il méritait. Il aura fallu pour cela 20 ans, mais je suis convaincu d’avoir rempli la mission que je m’étais assigné. Si j’observe aujourd’hui à quel point nos modèles ont retrouvé un caractère fort, et en considérant la qualité de notre équipe de design, j’ai la sensation qu’il est maintenant temps pour moi de passer à autre chose, personnellement et professionnellement, et de participer à d’autres projets de design. Concevoir des Jaguar était pour moi le rêve d’une vie et je suis enchanté de pouvoir rester impliqué en tant que consultant auprès de la marque. J’ai étroitement collaboré avec Julian Thomson pendant 18 ans - c’est un designer extrêmement talentueux et la personne idéale pour emmener le design Jaguar vers de nouveaux horizons.
»

Revenons sur le parcours de Ian Callum qui, avant ses 20 ans de Jaguar, a passé les 12 premières années de sa carrière aux Ford Design Studios. Puis il a pris les commandes du TWR Design en tant que Chief Designer. D’ailleurs, il a notamment été le responsable des Aston Martin DB7, Vanquish et DB9. Largement reconnu comme l’un des designers les plus talentueux de la planète, Ian a été honoré en 2005 du titre de Royal Designer for Industry par la Royal Society of Arts. En 2014, il a reçu la Minerva Medal, la plus prestigieuse distinction décernée par la Chartered Society of Designers et qui récompense l’ensemble de sa carrière.


Julian THOMSON, son successeur chez Jaguar ajoute :
« C’est un honneur pour moi d’être nommé Director of Design de Jaguar. Ce sera un privilège d’être à la tête d’une équipe aussi talentueuse et de continuer dans la lignée de nos succès passés. Le design automobile a toujours été un domaine en mouvement, mais il évolue aujourd’hui encore plus rapidement. J’ai à coeur de faire en sorte que Jaguar Design soit à la pointe de cette évolution, en concevant les voitures de demain. »

D’ailleurs, ce Mr THOMSON, est le responsable du dessin du lifting de la Jaguar F-Type. L’essentiel des modifications porte sur le changement des optiques qui perdent leur verticalité et sur la refonte du pare-chocs avant. En poupe, les feux sont repensés avec les lignes plus rectilignes. Le reste de la carrosserie ne change pas et c’est tant mieux car la F-Type conserve ses hanches sexy. Mais pour en voir plus, nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine.