logo La revue auto

Le mythe Bugatti EB110 Super Sport avec son petit V12 à 4 turbos

Au début des années 90, Romano Artioli a créé la Bugatti EB110, la première supersportive de l’ère moderne. EB pour les initiales d’Ettore Bugatti et 110 pour son 110e anniversaire. Aujourd’hui, cette supercar est devenue un mythe sur 4 roues. L’occasion pour nous de nous pencher sur son histoire.

Exterieur_le-mythe-bugatti-eb110-super-sport-avec-son-petit-v12-a-4-turbos_0 Exterieur_le-mythe-bugatti-eb110-super-sport-avec-son-petit-v12-a-4-turbos_1 Exterieur_le-mythe-bugatti-eb110-super-sport-avec-son-petit-v12-a-4-turbos_2 Exterieur_le-mythe-bugatti-eb110-super-sport-avec-son-petit-v12-a-4-turbos_3

Lors de sa présentation à Paris le 15 septembre 1991, pour le 110e anniversaire d'Ettore Bugatti, Bugatti dévoile une technique sensationnelle : construite en carbone pour la première fois sur un véhicule en série, la monocoque ne pèse que 125 kg.

La carrosserie est en partie en aluminium et en carbone, les roues sont coulées en magnésium, les vis sont en titane. La propulsion est assurée par un moteur central V12 de 3,5 litres, quatre turbocompresseurs et un régime maximal de 8 250 tr/min. Soixante soupapes assurent une circulation rapide du carburant, les quatre turbo travaillent avec une pression de suralimentation située entre 1,05 et 1,2 bars qui réduit au maximum le trou turbo.

L’EB110 abat le 0 à 100 km/h en 3,26 secondes, ce qui en fait la voiture de série la plus rapide de son époque. La vitesse de pointe s’élève à 351 km/h. Bugatti a établi quatre records du monde avec l’EB110 : notamment l’accélération la plus rapide, la voiture de sport de série la plus rapide, la voiture de sport carburant au gaz naturel la plus rapide et la voiture de série la plus rapide sur glace.

Jusqu'en 1995, seuls 96 exemplaires de l'EB110 GT et moins de 40 de la variante plus légère et renforcée EB110 Super Sport ont été construits ainsi que deux voitures de course officielles de 670 ch. En 1992, le prix de la super sportive s’élevait à 550 millions de lires (soit 232 000 euros actuels) incluant l’entretien et les pièces d’usures pour les trois années suivant l’achat.

Depuis, les prix ont grimpé. Étant donné le faible nombre de véhicules construits et de ventes, il existe certes peu de valeurs de référence : l'année dernière, lors d’une vente aux enchères chez Sotheby's, un enchérisseur a versé environ 2,03 millions d’euros (2,33 millions de dollars américains) pour une EB110 Super Sport de 1994.