logo La revue auto

Luxgen URX : un Taïwanais qui bouleversera l'Europe ?

Un attroupement de touristes curieux s’approche pour mieux observer cette voiture stationnée devant la place de l’Étoile. De loin, elle a comme un air de déjà vu, mais à bien y regarder, le logo « L » intrigue. En effet, cette lettre fait référence au constructeur taïwanais Luxgen Motors. Étymologiquement, Luxgen est tout simplement l’association de deux mots « Luxury » et « Genius ».

Exterieur_luxgen-urx-un-taiwanais-qui-veut-bouleverser-l-europe_0 Exterieur_luxgen-urx-un-taiwanais-qui-veut-bouleverser-l-europe_1 Exterieur_luxgen-urx-un-taiwanais-qui-veut-bouleverser-l-europe_2 Exterieur_luxgen-urx-un-taiwanais-qui-veut-bouleverser-l-europe_3 Interieur_luxgen-urx-un-taiwanais-qui-veut-bouleverser-l-europe_0

La voiture au look plus que singulier et atypique porte encore les reliquats des autocollants censés la camoufler. Les équipes de Luxgen nous préviennent aussitôt : « Nous sommes en présence d’un mulet. » Autrement dit, le modèle sous nos yeux est un exemplaire de préproduction, dédié aux tests pour les émissions de C02 et homologations, qui vient tout juste d’effectuer 250 000 km à travers l’Espagne… et qui fera très certainement un crash test ! Vous l’aurez bien compris, ici il ne s’agit pas tant de montrer la voiture, mais plutôt d’esquisser son esprit.

Même si le véhicule reste très sobre et inachevé au niveau des finitions, cela n’a pas empêché ces deux touristes australiennes d’insister pour monter à bord et y faire un tour en avant-première. Après un tour de baptême sur le rond-point de l’Étoile, elles en ressortent ravies.

Les curieux l’ont rapidement compris, il s’agit du premier modèle qui sera bientôt importé en Europe : URX. Derrière un modèle au nom de code assez robotisé s’annonce un SUV de sept places, doté d’un moteur essence 2 litres turbo de 225 ch piloté par une boîte automatique de 6 rapports.

Et comme Luxgen Motors cherche à conquérir un marché nouveau, le constructeur taïwanais n’a pas hésité à sortir les formules les plus alléchantes pour attirer l’attention et séduire sa future clientèle. Ainsi, l’on nous annonce le URX prochainement en vente, courant 2020, au prix de 28 000 € TTC, le tout garanti 5 ans et bien évidemment avec kilométrage illimité.

Luxgen fait partie du groupe Ylon, connu pour fabriquer également des voitures pour Nissan ; donc niveau positionnement, on peut s’attendre au même standard de qualité, car les véhicules seront produits sur les mêmes chaînes.

Ce que l’équipe de Luxgen présente comme une « alternative au monospace moche » ne se cantonne pas au fait d’annoncer un nouveau-né dans le paysage automobile européen ni même un véhicule enthousiaste, connecté, avec de nombreuses options commandables via son smartphone, ou encore de montrer les muscles avec une autre déclinaison du modèle en version 4 roues motrices, mais met plutôt en avant son côté altruiste et bon esprit en proposant l’option accès aux personnes à mobilité réduite.

Trouver un compromis et dessiner « un nouveau véhicule qui pourrait plaire à un Italien, un Espagnol ou un Allemand tout en respectant les critères européens », voilà un enjeu de taille que le constructeur taïwanais Luxgen s’apprête à relever dans un contexte difficile où aucune marque chinoise n’a réussi à s’imposer.

Chez Luxgen, les équipes de communication restent confiantes et persuadées que l’URX « est dans l’univers de ce qui se fait chez tout le monde et qu’elle trouvera sa place sur le marché européen ».


Performance


Habitabilité
4 / 5
Prix
4 / 5
Confort
3 / 5

Verdict

Conclusion:


Chez La Revue automobile, on s’enthousiasme de l’arrivée d’un nouvel acteur dans le marché automobile. Alors, ne préjugeons point et accueillons ce petit vent de fraîcheur et très certainement de nouveauté puis souhaitons-lui bonne chance dans un secteur plus que sclérosé dont l’innovation a probablement atteint ses limites.

Photos© d'Etienne Rovillé pour LRA