Peugeot

Essai de la nouvelle Peugeot 108

Une fois n'est pas coutume. Alors que la plupart des constructeurs nous emmènent au soleil chez nos cousins d'Europe du sud (Espagne et Portugal en tête), Peugeot continue sur son idée de marque " Made in France " avec la présentation de la toute nouvelle 108 en plein c?ìur de notre capitale. Voir une armada de lionceaux en plein c?ìur de Paris, n'a pas été dénué de sens car c'est bien ici qu'elle se sent le plus à l'aise. Après 250 km à son volant voilà notre premier retour.

+ de photos Peugeot 108

So chic !

Le passage de la 107 à la 108, affirme le nouveau partie pris du constructeur qui se veut désormais une marque généraliste premium. De fait, cette nouvelle 108 abandonne le design un peu enfantin de sa devancière pour s’habiller d’une robe au style chic et racée.

Tout commence par la face avant qui en adoptant la nouvelle calandre chromée horizontale, donne instantanément une impression de robustesse. Le Lion fièrement apposé au centre du capot moteur et encadré par deux plis remontant d’un seul mouvement jusqu’au pare-brise suggère de belles qualités dynamiques.

Flanqués sur les côtés, les projecteurs associent le noir et le chrome pour donner un regard acéré. Ils adoptent des LED, eux-mêmes ponctués par l’éclairage diurne incrusté dans les phares antibrouillard.

Prenant naissance sur les flancs, les optiques arrière intègrent la signature lumineuse aux trois griffes à effet 3D propre à la marque. Ils sont mis en valeur par le bouclier arrière massif aux lignes horizontales. Le hayon vitré de couleur noire s’étend jusqu’au becquet.

Ma 108 !

Peugeot ne compte pas louper le phénomène de la personnalisation pour sa nouvelle puce des villes. Ainsi, la 108 propose sept thèmes et trois ambiances intérieures. Les thèmes de personnalisation se composent de stickers extérieurs, de rétroviseurs à sur-coques, de stickers intérieurs, de tapis de sol, de coques de clé. Les trois ambiances intérieures proposent des couleurs de planche de bord et de façades centrales différentes.

De plus, si vous êtes en manque de soleil, cette 108 pourra se découvrir rien que pour vous. En effet, cette nouvelle génération de citadine se décide enfin à nous offrir de la lumière. Vu le gabarit de la 108, 3m47 de long et 1m62 de large, il était plus que compliqué de leur offrir un toit panoramique. Le choix été convenu de proposer une version découvrable nommée 108 TOP. La toile à commande électrique s’ouvre sur 80 cm de large et 76 cm de long.

Bienvenue à bord !

Dans l’habitacle, la nouvelle 108 fait un bon considérable en qualité perçue par rapport à la 107, mais aussi avec ses concurrentes directes telles que la Volkswagen Up. Les plastiques, bien que largement en dessous d’une 208, sont convenables. L’ambiance est relevée par un tableau de bord au design sérieux et surtout des sièges bien dessinés. L’habitabilité est étonnante, y compris à l’arrière où il est tout à fait possible de caser des adultes munis d’une tête ainsi que d’une paire de jambes !

Et les bagages ? Bas … faudra faire léger, car avec 243 litres seuls deux petits sacs pourront prendre place.

En route !

Peugeot installe deux motorisations dans sa petite Lionne. Les deux moteurs sont des trois cylindres. La première est le 1 litres de 68 chevaux et la seconde est un 1,2 litres de 82 canassons.

Nous avons commencés notre périple avec le 1.0 VTi 68 qui sur la route, a fait preuve d’une bonne volonté mais malheureusement se fait trop entendre dans l’habitacle lorsque l’on dépasse les 110 km/h.

Et les performances ? Autant le dire tout de suite : entre la version 68 ch et sa grande sœur de 82 ch, n’hésitez pas ! Foncez tout droit sur la plus puissante. Le 1.2 VTi 82 offre des reprises et des accélérations bien plus convaincantes, tout en demandant à peine plus de carburant (moyenne : VTi 68 = 6,1 litres & VTi 82 = 6,3 litres) et surtout il sait rester discret jusqu’à 140 km/h.

En ville, la 108 fait des miracles ! Son rayon de braquage de seulement 4,80m lui permet de se faufiler partout. Le dédale parisien (en plein dans les grèves) où nous évoluons pour cette première prise en main, nous semble être une partie de plaisir.

Sur route, son confort est moelleux, mais elle manque de maintient en courbe rapide. Rien de désagréable, ni de dangereux pour autant. La tenue de route se caractérise par un ensemble sain et sécurisant. Le gros plus a été la 108 TOP. Avec son grand toit ouvrant et le soleil de ses premiers jours d’été, rouler avec elle a été un grand plaisir.

Bilan

La nouvelle Peugeot 108, bien qu’utilisant l’ancienne plateforme de la 107, s’est véritablement métamorphosée. Plus chic, mieux équipée, mieux suspendue, elle offre aujourd’hui les meilleures prestations du marché dans son segment. Mais ses cousines Citroen C1 et Toyota Aygo s’opposeront avec les mêmes armes puisque construites dans la même usine… Le choix devra s’effectuer surtout par rapport à l’image de chacune (la nouvelle Citroenne C1 est espiègle, la Toyota Aygo est plus fun). La véritable alternative se verra au mois de Septembre avec l’avènement de la nouvelle Twingo.
Note : 14/20

Bien vu :
- Le style bourgeois
- Habitacle réussit
- Toit ouvrant

A revoir :
- Equipement de base
- Le roulis en virage appuyé
- Le 1.0 VTi 68 trop bruyant

Place à notre traditionnel comparatif de technique avec la nouvelle Peugeot 108 VTi 68 et la Volkswagen Up! 60 BlueMotion :

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai de la nouvelle Peugeot 108

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter