logo La revue auto

Essai ssangyong korando a ne pas manquer

SsangYong tente une percée dans le seul segment automobile qui ne connaît pas la crise, celui des crossovers compact. Pour beaucoup cette marque est une énigme. Est-elle Japonaise, Chinoise, Indienne ?... Non elle vient de Corée du Sud et là-bas c'est le constructeur référent en matière de 4x4. Tout comme son cousin Hyundai, SsangYong se tourne vers l'Europe pour conquérir des parts de marché. Voici l'essai du fer de lance de cette stratégie : le Korando.

Exterieur_SsangYong-Korando-e-XDi_0 Exterieur_SsangYong-Korando-e-XDi_1 Exterieur_SsangYong-Korando-e-XDi_2 Exterieur_SsangYong-Korando-e-XDi_3 Exterieur_SsangYong-Korando-e-XDi_4 Exterieur_SsangYong-Korando-e-XDi_5
Voir la galerie photo

L’Europe en point de mire

Cela ne fait aucun doute, le Korando est taillé pour l’Europe. Avec ses 4,41 mètres de long et 1,83 m de large, il se calle à peu de chose près sur les mensurations des stars du segment, les Nissan Qashqai et Volkswagen Tiguan. Pour convaincre les acheteurs du vieux continent, les ingénieurs ont réussi à lui offrir une habitabilité généreuse et l’un des coffres les plus volumineux avec, cerise sur le gâteau, un dossier de banquette inclinable et rabattable en un clin d'œil. Quant aux plastiques utilisés, ils se révèlent convenables et correctement ajustés. 

Discret et civilisé

Le Korando n’est pas du genre à jouer des chromes pour se faire remarquer. Son style est loin d’être fade avec sa calandre transversale en nid d’abeille de couleur noire brillant, ses projecteurs avant anguleux qui reçoivent des feux de jour à LEDS, ses jantes bicolores de 18 pouces et ses optiques arrière gratifiées d’un flux de lumière. 

Un seul moteur

Si le Korando vous tente, vous aurez le choix entre un bloc 4 cylindres turbo diesel injection directe de 149 chevaux à 360 Nm de couple et… rien d’autre. Mais pas de panique, il n’est pas trop bruyant, et sa consommation est raisonnable (5,9 litres aux 100 km durant notre essai de 650 km). Votre seul choix devra se faire entre la traction avant et la transmission 4x4.

Sur la route

Le Korando ne fait pas de merveilles. Il se contente et c’est déjà beaucoup, d’offrir une tenue de route saine sans défaut majeur, un freinage dans la bonne moyenne et une insonorisation perfectible à froid qui s’améliore avec la distance.

Atout majeur

Vous l’aurez compris, le Korando est un SUV homogène, sans véritable défaut mais sans génie non plus. En revanche, il devance la concurrence avec un équipement complet (climatisation, système audio Bluetooth, sièges avant chauffant) et un tarif plancher de 22.990 €, soit 5.000€ de moins que ses concurrents…

Surprise sur le gâteau, une promo qui prend fin au 1er trimestre 2014, fait tomber la facture à 20.990€. A cela s'ajoute par la Garantie Constructeur de 5 ans / 100 000 Kms.

Place au comparatif technique entre le SsangYong Korando e-XDi 150 2WD et  son cousin Coréen le Hyundai ix35 2.0 CRDi 136 :