logo La revue auto

Innocenti histoire des logos de marques

Comme son père, Ferdinando Innocenti était forgeron. A ses débuts en tout cas parce qu'il créera son entreprise en 1930. Celle-ci est spécialisée dans la métallurgie et a permis au jeune italien de faire fortune en brevetant son système d'échafaudages à joints d'assemblage rapide : le Tubo Innocenti.

Ces échafaudages, ce sont ceux que l'on voit encore de nos jours dans les rues de Paris, collés aux façades à restaurer et sous lesquels nous passons sans y prêter attention. En 1947 et après avoir réussi dans le tube métallique, Ferdinando décide de diversifier sa production et prévoit de fabriquer des scooters.

Il lance sa propre marque : Lambretta, déclinaison de la ville de Lambrate oùse situe son usine de production. Concurrent direct de Vespa il acquiert une réputation fiable et se lance en 1960 dans l'automobile. Il cherche alors une licence. Ce sera British Leyland avec qui il produira l'Austin A40, une réplique de la mini anglaise mais produite en Italie, et dessinée excusez du peu par Pininfarina.

Le pari était osé car à cette époque, 3 marques italiennes sont déjà bien implantées dans le pays ; 2 indépendantes avec Lancia et Alfa-Roméo. L'une est spécialisée dans les voitures luxueuses et l'autre dans les sportives. La 3e et pas des moindre est le leader de l'époque : Fiat. Pour en rajouter à la difficulté, les conditions de douane sont drastiques et il est très difficile d'exporter vers l'Europe, encore plus vers les Etats-Unis.

Innoncenti choisi un logo simple : la lettre i qui lorsqu'elle est lue de façon inclinée forme un n. La machine est lancée sous partenariat britannique et le constructeur italien produira sa première vraie Innocenti fin 1960 : la 950S.

En 1970, British Leyland rachète Innoncenti. Mais la firme anglaise connaîtra une importante crise financière en 1976. La marque italienne sera reprise alors par un certain ... De Tomaso qui décide de relancer la mini Bertone. 3 logos se seront suivis au final, Innocenti, Innocenti Leyland puis Innoncenti De Tomaso.

De tomaso revendra la marque au groupe Fiat, en même temps que Maserati en 1993. Innocenti disparaîtra définitivement en 1997, après avoir été utilisée pour les modèles Fiat distribués en Amérique du Sud.