logo La revue auto

Peugeot sport on a imagine une famille gti

Ces dernières années, Peugeot entend bien renforcer son image sportive. Après le RCZ, les 208 et 308 GTI, la marque au Lion pourrait poser les trois lettres magiques sur d'autres modèles. On a imaginé certains d'entre eux, juste pour le fun.

Avec la 208 GTI, Peugeot a fait revivre le badge mythique, synonyme de ses grandes heures sur la scène sportive. Un retour aux sources après de longues années à se perdre dans le développement d’une gamme composée en majorité de voitures diesel.

Après la version sportive de la citadine, déclinée en une version 30th encore plus efficace, la marque au lion s’active autour de la 308 : la GTI pourrait rapidement être épaulée par la R dans la gamme et éventuellement par une R Hybride. En attendant, la version sportive pourrait aussi être proposée sur le break SW, pour aller chercher d’autres breaks compacts sportifs, la Seat Leon ST Cupra en tête.

Le Peugeot 2008 pourrait également se décliner en version GTI. Le petit crossover Peugeot pourrait alors venir jouer les trouble-fête dans le segment des Nissan Juke Nismo et autre Mini Countryman Cooper S. Pour faire face à un éventuel Renault Captur R.S., le 2008 GTI serait motorisé par le 1,6 litre THP de sa sœur, dans une configuration revue entre 175 et 200 ch.

Dans un chapitre bien plus hypothétique, la firme de Sochaux pourrait mettre à contribution ses ingénieurs sur la Peugeot 108 GTI. La citadine pourrait embarquer le 1,2 litre PureTech du Peugeot 2008, avec une puissance de 130 ch et accolé à la boîte manuelle à six rapports. Elle serait bien moins puissante qu’une Abarth 500, mais elle n’aurait pas à rougir devant la prochaine bombinette de Renault, la Twingo R.S.

Lancés sur notre logiciel de retouche, nous avons également imaginé des déclinaisons sportives pour la Peugeot 508 et le Traveller, l’utilitaire de la marque. S’il est possible que le Peugeot Traveller embarque le moteur de la 308 GTI avec ses 270 ch, la berline devrait proposer, au minimum, une puissance de 300 ch.

Seulement, le constructeur ne dispose pas de mécaniques allant au-delà du 1,6 litre THP. Si une telle version doit exister, les ingénieurs de chez Peugeot Sport devraient installer le système hybride de la 308 R HY : avec un thermique de 270 ch et deux moteurs électriques, l’ensemble produit 500 ch et 730 Nm de couple.

Dans cette configuration, le nom de Peugeot 508 R serait plus approprié, avec un « R » comme rêve.