logo La revue auto

Rolls royce le v12 n est pas pret de mourir

A l’occasion de la sortie du nouveau Rolls-Royce Cullinan, la firme britannique s’est exprimée sur ses ambitions. Ambitions mécaniques, puisque Rolls-Royce restera attaché au V12 aussi longtemps que possible.

Exterieur_Rolls-Royce-Cullinan_0 Exterieur_Rolls-Royce-Cullinan_2 Exterieur_Rolls-Royce-Cullinan_9 Exterieur_Rolls-Royce-Cullinan_10 Interieur_Rolls-Royce-Cullinan_15 Interieur_Rolls-Royce-Cullinan_16
Voir la galerie photo

Avec le renforcement continuel des normes antipollution, la plupart des constructeurs développent des solutions hybrides ou électriques. C’est aussi le cas d’une poignée de fabricants haut de gamme, qui résistent toutefois à l’envahisseur.

Lors d’un entretien avec le Financial Times, le patron de Rolls-Royce, Torsten Müller-Ötvös, a indiqué que le constructeur se pencherait sur des motorisations alternatives, mais qu’il resterait attaché aussi longtemps que possible au V12.

Bien que la motorisation électrique présente tous les avantages recherchés par Rolls-Royce, avec notamment un silence de fonctionnement associé à du couple abondant, la firme anglaise continuera de produire des moteurs V12, fierté de l’entreprise.

Toutefois, le dirigeant de Rolls-Royce n’a pas manqué de rappeler que l’électrification des voitures serait inévitable, à partir de 2040.