logo La revue auto

Une jaguar F-Type cabiolet pour faire du rallye

De nos jours, les voitures de rallye sont basées sur des citadines du marché de masse, comme les Ford Fiesta et Volkswagen Polo. Mais il fut un temps o๠le rallye se pratiquait avec une voiture de sport et c'est ce que Jaguar semble vouloir revivre avec une paire de F-Type préparées pour ce type de compétition.

Mais, très franchement, le faire avec des déclinaisons coupées ne serait vraiment pas amusant, ni même réellement marquant. Du coup, la marque anglaise a décidé de prendre comme base des déclinaisons découvrables. Sous le capot, la F-Type reçoit un moteur en adéquation avec le règlement actuel de la WRC, c’est-à-dire un 4 cylindres turbo de 2,0 litres développant 300 ch.

Rien n’est annoncé au sujet de la transmission, est-ce une pure propulsion ou bien une traction intégrale ? Cette dernière est bel et bien proposée sur la F-Type cabriolet, mais pas avec la motorisation Ingenium à 4 cylindres.

Les F-Type de rallye empruntent des spécificités de la récente édition Chequered Flag (drapeau à damiers) et rendent hommage à la XK120 qui avait remporté, entre autres, les rallyes Alpins au début des années 50.
Intérieur Jaguar F-Type cabriolet rallye
Jaguar a poussé l’idée au bout en mettant le modèle aux normes de la FIA en termes de rallye. Ainsi, nous trouvons un arceau de sécurité complet, des sièges baquets de course avec harnais à six points, un extincteur de bord et des phares supplémentaires sur le capot. Bien entendu, le cabriolet reçoit également des freins plus robustes, des amortisseurs réglables, un nouveau différentiel à glissement limité, un frein à main hydraulique et des jantes de compétition dotées de pneus terre.

« La possibilité de concevoir une voiture de rallye ne se présente pas très souvent », a déclaré Ian Callum, directeur du design. « Ces modèles sont un hommage mérité à la XK120 et à toutes les Jaguar sportives depuis 70 ans ».