logo La revue auto

Volvo les s90 et v90 polestar en hybrides

Volvo compte bien proposer d'ici quelques temps des versions sportives Polestar de ses récentes S90 et V90. Mais bloqué par sa politique anti 6 cylindres et 8 cylindres, il lui faut trouver une astuce pour gagner de la puissance. L'idée serait d'utiliser des 4 cylindres hybrides.

Exterieur_Volvo-S90_0 Exterieur_Volvo-S90_1 Exterieur_Volvo-S90_2 Exterieur_Volvo-S90_3 Exterieur_Volvo-S90_4 Exterieur_Volvo-S90_5
Voir la galerie photo

Ancien préparateur devenu depuis 2015 la branche armée officielle de Volvo pour les modèles « performance » du constructeur suédois, Polestar est un label qui devrait bientôt s'appliquer sur tous les modèles de la gamme, y compris les plus prestigieux, comme les récentes S90 (berline) et V90 (break).

Le problème, c'est que Volvo a fait une croix sur les 6 cylindres et les 8 cylindres et qu'on voit mal une S90 Polestar ou une V90 Polestar avec un « simple » 4 cylindres sous le capot. Difficile, avec ça, de rivaliser avec une Audi RS 6 Avant Performance, un BMW M5 ou Mercedes-AMG E 63... Il faut donc trouver une astuce : ce devrait être l'hybridation.

C'est ce que laisse sous-entendre Hakan Samuelsson, le P-DG de Volvo, auprès de nos collègues britanniques d'Auto Express, en disant que la puissance viendrait par l'électrification. Ce qui permet, sans rajouter de CO2, de booster les chevaux et le couple, c'est parfait pour une sportive quand on y pense.

Bien entendu, sur une S90 et une V90 Polestar, la transformation toucherait aussi d'autres éléments mécaniques comme la suspension et le châssis. Volvo espère vendre 1 000 à 1 500 modèles Polestar par an.