logo La revue auto

Bienvenue dans la galère de la recharge électrique sur Autoroute ! Merci à Total EV

Planifier ses déplacements interrégionaux en voiture électrique est déjà compliqué. Mais lorsque les bornes annoncées n’existent pas, cela peut virer au calvaire. C’est notamment le cas pour se rendre en Normandie…

Exterieur_coup-de-gueule-contre-les-bornes-de-recharge-electrique-total-ev-sur-l-a13_0

Après les zones blanches concernant la téléphonie ou bien l’accès au très haut débit, une autre fracture se creuse entre les régions : le maillage des réseaux de bornes électriques. Face à cette problématique, tous les Français ne sont clairement pas égaux. Et il n’y a pas besoin de s’éloigner beaucoup de Paris pour se confronter à cette réalité.

L’électromobilité : les paroles et les actes

La voiture électrique, nous y allons à marche forcée. Les constructeurs aussi, à grands coups d’amendes européennes en cas de dépassement de la moyenne de 95 g/km par véhicule vendu. L’adaptation étant nécessaire, l’actualité automobile ne tourne quasiment plus qu’autour de l’électrique. La semaine dernière encore, nous interviewions Bixente Lizarazu, ambassadeur de l’électromobilité pour Volkswagen avant de partir, le lendemain, en essai Skoda pour l’Enyaq (mais aussi l’Octavia RS un peu quand même !). Prochainement, nous publierons également le compte-rendu de notre essai de 2 000 km en Volvo XC40 électrique, preuve que nous voulons vivre ce genre d’expérience afin d’être crédibles dans nos propos.
Toutefois, il n’y a pas besoin d’aller aussi loin pour être rapidement confronté aux limites du système…

Monsieur Total, où est la borne de 175 kWh annoncée ?

En effet, il suffit d’aller en Normandie. La Bretagne est un autre bon exemple, mais c’est tout de même un peu plus éloigné de Paris.
Parce que, finalement, de quoi parle-t-on ? D’un aller-retour de 500 km, environ. Avec les autonomies actuelles, il est possible de se contenter d’une seule recharge bien que l’autoroute soit le pire endroit où utiliser un véhicule électrique. Afin de ne pas trop pénaliser l’autonomie, pas question de dépasser les 120 km/h.
Plus que deux sécurités valent mieux qu’une, nous regardons au préalable le réseau des bornes compatible avec la carte fournie par le constructeur. Car oui, soyons transparents. Nous avons un avantage par rapport à l’automobile lambda : les constructeurs fournissent durant les prêts de leurs électriques une carte d’abonnement. La carte annonce, à Beuzeville, la présence d’une station Total avec une borne de 175 kWh. Voyant cela, il n’y a pas d’hésitation à avoir. La recharge promet, ainsi, d’être relativement rapide. Comble du bonheur, cette borne est indiquée dans la liste de la voiture. Malheureusement, une fois sur place, c’est la douche froide. À la place, il faut se contenter de 50 kWh puisque la borne de 175 kWh n’est tout simplement pas installée ! Merci pour la publicité mensongère. Une seconde station Total bénéficiant – officiellement – d’une pareille borne se trouve sur l’A13, à l’aire d’Épône-Mantes. Après quelques recherches, nous apprenons que la borne est effectivement installée, mais est notée comme étant hors service. C’est ballot…

La hotline ne répond pas

Si l’on se réfère à la loi de Murphy, un problème peut en amener d’autres. Il n’aura pas fallu bien longtemps pour le vérifier. Impossible d’effectuer la recharge, le dialogue entre la voiture et la borne ne se faisant visiblement pas. Le problème étant qu’il n’y a pas de plan B, n’ayant pas assez d’autonomie pour rejoindre une autre station du réseau compatible avec la carte fournie, sans s’éloigner davantage de Paris, il n’y a pas d’autre choix que de réessayer encore et encore. Au bout de nombreux essais infructueux, nous nous décidons à appeler le numéro indiqué. En vain, personne ne décrochant…
Sans trop y croire, nous tentons encore une fois une recharge et là, par miracle, ça fonctionne, sans que l’on ne comprenne pourquoi. C’est parti pour une recharge à 3 km/min, avec le chrono qui tourne et un impératif d’être sur Paris pour rendre la voiture en temps et en heure…

Une seule borne par station : faites la queue !

Contrairement au réseau Ionity qui offre plusieurs bornes par station (bien que cela va rapidement devenir sous-dimensionné pendant les pics d’affluence), la station Total de Beuzeville ne dispose que d’une seule borne. Arriva ce qui devait arriver : un automobiliste vient pour se charger pendant nous sommes branchés.
Gentiment, il nous laisse nous charger ce dont nous avons besoin pour arriver à bon port avec la marge de sécurité nécessaire pour rouler sereinement. Habitué des lieux, il se confie durant notre discussion. S’il est satisfait de son utilisation électrique, je cite grâce à son installation à domicile, il nous informe, de lui-même que cette borne est récalcitrante et ne fonctionne pas constamment. Ça devient encore plus croustillant lorsqu’il évoque l’impossibilité de joindre la hotline. C’en devient presque rassurant pour notre ego…

Et le réseau MobiSDEC du Calvados ?

On pourrait espérer compter sur le Service Public de l’Électromobilité dans le Calvados. Là encore, notre utilisateur témoin s’est épanché sur le sujet de la borne MobiSDEC installée dans la ville de Pont-l’Évêque. La prise la plus rapide ne fonctionne tout simplement pas. Cerise sur le gâteau, aucun numéro de téléphone n’est indiqué sur la borne pour faire opérer un redémarrage à distance. Le problème est que c’est déjà la deuxième fois que nous nous trouvons confrontés à un problème avec l’utilisation d’une borne de ce réseau. Communiquer sur la présence de 216 bornes de recharge, réparties sur 159 communes, c’est bien. Des bornes opérationnelles, c’est mieux…

Conclusion:


Une borne de 175 kWh pas encore installée, l’unique borne disponible récalcitrante, la hotline injoignable et la borne 175 kWh de la seconde station inutilisable forment le parfait résumé d’un aller-retour en Normandie en ayant emprunté l’autoroute A13.


La borne de recharge en copropriété, le frein à la voiture électrique !

Mais tout cela n’est que théorique, car mettre en place une borne recharge en copropriété est aujourd’hui une tannée. Sauf vous si êtes prêt à débourser plus de 4 fois le prix du kWh vendu par EDF, en passant par des fournisseurs tel que ZePlug et consort, qui vous vendent des abonnements à des prix délirants. Une solution technique qui porte les 100 km à plus de 16 euros, soit un budget équivalent à celui d’une Aston Martin ou d'une Lamborghini.
Une situation que nous dénonçons et qui mérite une régulation du législateur.

nos dernières annonces

  • Aiways U5
    Special Edition

    Electrique : Automatique
    1042 km : Occasion
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 01/12/2020
    Garantie : 54 mois
    Prix de vente : 29 990 €
    Mensualité : 483€/mois*
    Prix constructeur : 36 990 €
    Remise de : -7 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 15/06/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 36 230 €
    Mensualité : 349€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -7 000 €

  • MG ZS
    EV Luxury

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 15/06/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 25 640 €
    Mensualité : 189€/mois*
    Prix constructeur : 32 640 €
    Remise de : -7 000 €

  • MG EHS
    Hybride Rechargeable Luxury

    Hybride Essence : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 15/06/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 35 850 €
    Mensualité : NC
    Prix constructeur : 37 850 €
    Remise de : -2 000 €