logo La revue auto

BMW M5 Competition : la révision de Motorsport pour 2020

Après le lifting de sa grande berline, la Série 5, pour le millésime 2020. BMW ne pouvait faire autrement que de nous proposer une mise à jour de son fleuron, la M5 Competition. C’est donc chose faite aujourd’hui avec la présentation de ce bolide rouge vif.

Exterieur_bmw-m5-competition-la-revision-de-motorsport-pour-2020_0
Voir la galerie photo

BMW M5 Competition : la base !

Bon, allons-y tout de go. Une BMW Motorsport c’est avant toute chose un moteur. C’est ici que les sorciers de la firme s’expriment le mieux.

Tout comme la devancière, les motoristes ont installé au chausse-pied un V8 de 4,4 litres gavé d’air par un énorme double turbocompresseur. Il déploie la bagatelle de 625 chevaux à 6 000 tr/min. Le couple maximal des deux modèles s’établit à 750 Nm. Il est disponible dès 1 800 tr/min et jusqu’à 5 860 tr/min.

La BMW M5 Competition année 2020 explose le 0 à 100 km/h en 3,3 secondes, et ne demande que 10,8 secondes pour atteindre les 200 km/h. Des performances dignes d’une supercar, et qui se confirment avec la vitesse de pointe qui est capable de passer de 250 à 305 km/h avec le pack M Driver en option.

Bien évidemment, ça chante un V8. Les ingénieurs ont même travaillé sur celui-ci avec un système d’échappement à deux lignes commandé par un système de clapets. Par ailleurs, le conducteur peut opter pour un son plus modéré en appuyant sur le bouton M Sound Control.

Pour transmettre la cavalerie, cette M5 Competition use d’une boîte de vitesses à huit rapports Sport. Selon ses concepteurs, elle offre des changements de rapports extrêmement rapides.
Le bouton Drivelogic sur le sélecteur de vitesse permet au pilote de sélectionner trois modes de conduite : efficient, sportif ou particulièrement intense pour les sorties sur circuit. Ce dernier mode se caractérise par ses changements de rapports explosifs. Pour changer manuellement les rapports, le conducteur peut aussi bien utiliser le sélecteur de vitesses que les palettes du volant.


BMW M5 Competition : 4x4 ou propulsion !

Le système M xDrive et sa commande centralisée du différentiel actif font passer cette berline de traction intégrale à propulsion. En effet, la transmission intégrale variable privilégie en permanence la propulsion, mais est capable de basculer du couple sur le train avant en une fraction de seconde pour stabiliser la machine.

La BMW M5 Competition est dotée du mode TRACK. Pour activer ce mode, le conducteur appuie de manière prolongée sur le bouton Mode M puis confirme la commande lorsqu’il y est invité via un message affiché sur l’écran central. Conçu exclusivement pour le pilotage sur circuit, le mode TRACK désactive toutes les fonctionnalités de confort et de sécurité des systèmes d’assistance à la conduite. Pour favoriser la concentration du pilote, le son du système audio est coupé et l’écran central s’éteint. Le mode TRACK délivre alors la quintessence des sensations de conduite typiques des modèles M. Le combiné d’instruments bascule en mode d’affichage M tandis que l’affichage tête haute HUD présente les informations des systèmes d’assistance à la conduite. L’allumage automatique des feux de détresse en cas de freinage d’urgence est désactivé, tout comme l’alerte de collision. Il suffit d’appuyer à nouveau sur le bouton Mode M pour désactiver le mode TRACK et basculer à nouveau sur les réglages ROAD.

La BMW M5 Competition est équipée de série de freins M dotés de disques ajourés à ventilation interne, d’étriers fixes à six pistons ornés du logo M à l’avant et d’étriers flottants à piston unique avec frein de stationnement intégré à l’arrière. Proposés en bleu de série, les étriers peuvent désormais être déclinés en noir haute brillance ou en rouge haute brillance en option. Également disponibles en option, les freins M en carbone-céramique se reconnaissent à leurs étriers en couleur or avec logo M (étriers fixes six pistons à l’avant, étriers flottants à piston unique à l’arrière). Ils se distinguent par leur remarquable résistance à l’usure, affichent 23 kg de moins sur la balance et optimisent encore davantage les performances de freinage et la stabilité thermique en offrant une résistance au fading accrue.

La BMW M5 Competition est dotée de série de jantes en alliage léger forgées M bicolores de 20 pouces avec des branches en forme de Y (avant : 9,5 J x 20, arrière : 10,5 J x 20) et de pneumatiques en monte mixte (avant : 275/35 R 20, arrière : 285/35 R 20).


BMW M5 Competition : le facelift

Tout comme pour la nouvelle BMW Série 5 Berline, la double calandre de cette M5 Compétition a été revue. Elle se place bien plus bas dans le bouclier avant et son encadrement qui devient monobloc habille les deux parties de la calandre. Ce même pare-chocs a été profondément remanié avec un design repensé. Il est plus anguleux et ses entrées d’air latérales ont été largement élargies. L’entrée d’air centrale qui prend la forme d’un hexagone intègre le radiateur d’huile et le capteur radar du régulateur actif de vitesse (ACC).

Le nouveau style des optiques à LED se démarque par ses tubes lumineux étroits en forme de L, qui pointent vers la calandre pour apporter une touche de sportivité supplémentaire. Autre nouveauté : la finition BMW Individual Shadow Line proposée en option confère une finition sombre aux projecteurs LED adaptatifs et aux projecteurs Laser BMW.

Les feux arrière à LED bénéficient désormais d’un design en relief, offrant une réinterprétation soignée et originale du style en L typique de BMW.

Conclusion:


Cette machine capable de vous transporter à la vitesse d’un TGV est vendue en concession BMW au prix de 138 850 €.

Question personnalisation, BMW propose un nuancier qui inclut désormais les teintes Brands Hatch Grey et Motegi Red métallisé, mais aussi Tanzanite Blue II métallisé, Aventurine Red II métallisé et Frozen Bluestone métallisé mat, issues du catalogue BMW Individual. La couleur Champagne Quartz métallisé a été renommée Alvit Grey métallisé.