logo La revue auto

Carte Total Fleet : la pitoyable carte de TotalEnergies !

Voici un sujet qui sort un peu des sentiers battus. Nous allons parler d’une « carte essence ». C’est, de prime abord, un non-sujet pour la plupart d’entre nous, car les cartes de pétroliers ne s’adressent qu’aux utilisateurs de voitures d’entreprise. Mais nous avons ressenti comme une vague lancinante de mécontentement avec vos commentaires et diverses lettres que nous recevons à la rédaction. Il y aurait un gros problème avec notre géant de l’or noir, Total et sa nouvelle carte TotalEnergies Fleet.

Exterieur_carte-total-fleet-la-pitoyable-carte-de-totalenergies_0

Après avoir reçu plusieurs centaines de commentaires et de plaintes en tout genre sur la carte TotalEnergies Fleet, nous nous sommes penchés sur l’affaire. La première des démarches est de savoir de quoi on cause. Ni une ni deux, me voilà sur le site Total pour comprendre de quoi il s’agit.

Total nous promet un monde merveilleux avec la photo d’une jeune femme heureuse de brancher sa Nissan Leaf.
Tu m’étonnes qu’elle est heureuse ! Trouver une borne de recharge fonctionnelle chez Total, c’est une chose de l’ordre du miracle. Je peux vous le dire d’expérience. Non loin de chez moi, j’ai une station Total qui dispose d’une borne rapide depuis plus d’un an. Le problème, c’est qu’en 15 tentatives de recharge, la borne était défectueuse 14 fois… Bien heureusement, non loin de là, les bornes Electra me sauvent la mise.


Retournons à notre affaire.
La Carte Total Fleet multi-énergies ouvrirait l’accès à toutes les stations du pétrolier, qui dispose d’un maillage colossal, ainsi qu’à ses services de lavage, péage, parking et même, depuis peu, à Carglass et à Norauto. Cerise sur le capot, le pétrolier vient de transformer cette carte essence en carte de paiement pour les notes de frais.
Le nouveau créneau de Total est évidemment la voiture électrique et la recharge. Fleet multi-énergies ouvre donc l’accès à 35 000 bornes de recharge en France et 300 000 bornes réparties dans 25 pays d’Europe.

Le monde merveilleux de Total poursuit avec une allégorie à l’accessibilité de l’énergie, car « TotalEnergies construit son propre réseau de recharge haute puissance sur autoroute et voie rapide. Notre objectif est d’équiper 300 stations de recharge haute puissance en France d’ici fin 2023, dont 100 sur les routes nationales, 100 sur les autoroutes et 100 autres dans les périphéries des grandes villes. »

Là, j’avoue que je ne comprends pas la grogne de nos lecteurs. Le roi du CAC 40 semble avancer dans le bon sens en facilitant la vie des professionnels qui ont besoin de se déplacer sans contraintes.
Mais ça, c’était avant de recevoir ma carte de test.

Autant vous le dire tout de go, je roule en voiture électrique dans la région parisienne.
La raison principale est qu’elle me sert surtout à aller récupérer les voitures que les constructeurs nous prêtent pour réaliser nos essais. Je fais en somme 200 km par semaine en zone urbaine et je ne pars pas en vacances avec. J’ai donc le profil idéal pour la voiture électrique.

Sauf que j’ai vite compris que les alertes de nos lecteurs étaient plus que justifiées, et cette expérience aurait pu me coûter très, très cher.

Tout commence par un besoin de charge sur une borne dans le centre-ville d’un village pittoresque, non loin de Fontainebleau. Je branche mon véhicule. Passe la carte. Et la borne refuse de livrer les électrons. Je vérifie trois fois… et tout est OK. Je vérifie dans l’application Total, cette borne est bien référencée. Étrange !
Bien heureusement, j’ai en ma possession une carte ChargeMap. Et là, comme par miracle, la borne passe au bleu, ce qui me permet de remplir les accumulateurs de la voiture.
Je vais pouvoir rentrer… ouf… pas besoin de dépanneuse.

Comme je vous l’expliquais plus haut, non loin de mon domicile, j’ai la chance d’avoir quelques points de charge, et comme l’expérience de la veille m’a fortement contrarié, je tente de recharger ma voiture électrique sur une borne NewMotion et une Electra, qui font partie officiellement du réseau accessible par la carte Total Fleet.
Et, devinez quoi… ? Ça ne fonctionne toujours pas, alors que la carte ChargeMap, elle, lance la recharge.

C’est donc bien un problème de carte !


Ici, je contacte les opérateurs chargés de la gestion de ma fameuse et pitoyable carte TotalEnergies Fleet qui a décidé de ne pas fonctionner.

Voici ce que l’on m’écrit :
« À la suite de votre problème de carte, je me suis rapprochée du service technique afin de comprendre le blocage/problème de celle-ci.
  Le support technique souhaiterait savoir si vous aviez au préalable enregistré votre carte sur l’application MY CARD et tenté une première utilisation ?
 »

Évidemment, aucune obligation d’enregistrer cette carte dans l’application MY CARD n’est écrite quelque part. Mais comme j’utilisais l’application bien avant, cela était fait.

Je leur ai donc répondu :
« Que voulez-vous dire par “tenté une première utilisation” ?
Si c’est “utiliser la carte dans une station-service et faire un plein d’essence”… bien sûr que non, puisque je roule en électrique en ce moment. Par contre, j’ai bien passé la carte pour le paiement d’une autoroute. Elle est donc active. 
»

De là, on me répond :
« Je vous remercie pour votre retour que je viens de transmettre à notre support technique.
Je reviens vers vous dès que possible, dès leur retour.
 »

Et, devinez quoi… ?
Je n’ai évidemment pas eu de retour.

L’histoire ne s’arrête pas ici. Ça serait trop simple…
Trois semaines plus tard, je repars à la charge dans une station Total, juste pour acheter un lavage, qui est bien sûr fourni dans les prestations de la carte.
Eh bien… ça a fonctionné…
Non, je déconne… le paiement a été refusé par la carte Total et dans une station Total.

Évidemment, je recontacte Total et leur fait de nouveau part des problèmes de ma carte et, pour ne pas perdre le fil de l’eau, je leur demande : « En tant que journaliste automobile, j’aimerais comprendre comment votre société se permet d’être aussi médiocre ? »

Voici leur réponse :
« J’accuse bonne réception de votre mail et suis assez surprise par celui-ci.
Afin de mieux comprendre vos problèmes de cartes, pourriez-vous me donner plus de précisions s’il vous plaît ? 
En effet, afin que les services concernés puissent faire une recherche, pourriez-vous nous indiquer les dates, lieux et heures de ces incidents ?
Il se peut que la carte soit défectueuse et, à ce moment-là, nous pouvons vous commander un duplicata de carte. Il est également important pour nous d’avoir ce type de remontée afin que nous puissions améliorer ou corriger ce type d’incident. 
»

Après de multiples échanges, Total me garantit que :
« Afin de vous tenir informé sur votre demande, je souhaitais vous confirmer que l’option tous services de votre carte sera fonctionnelle dès demain.
  En effet, le support technique traite les dysfonctionnements liés à votre carte en ce moment, et ceux-ci reviendront vers moi dès que possible.
 »

Pour information, nous sommes à plus de 30 jours de mes premiers déboires, et, aujourd’hui, j’ai essayé de me connecter sur une borne de recharge à l’aéroport Charles de Gaulle, et devinez ce qu’il s’est passé… ?
Rien… la borne ne reconnaît pas cette foutue carte TotalEnergies Fleet.

Évidemment, cela reste mon expérience personnelle. Mais le problème, c’est que nous avons reçu plusieurs centaines de commentaires du même genre.

La Carte Total Fleet est donc une plaie, et les gens qui la gèrent sont d’une incompétence crasse. Bien évidemment, pour que la fête soit plus folle, sachez que Total vous fait payer un abonnement pour que cela ne fonctionne pas…
Elle est pas belle, l’histoire ?

Merci qui ?
Merci Total et ses Energies

nos dernières annonces

  • Tesla Model 3
    Standard

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 16/08/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 38 990 €
    Mensualité : 313€/mois*
    Prix constructeur : 44 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • Tesla Model 3
    Standard

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 16/08/2022
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 38 990 €
    Mensualité : 313€/mois*
    Prix constructeur : 44 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 16/08/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 16/08/2022
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €