logo La revue auto

Cette Bugatti est à vendre pour 30 000 € !

Bugatti fête ses 110 ans, avec une multitude de nouveautés. Durant l’édition 2019 du Geneva Motor Show, la firme y présentait un modèle réduit imprimé en 3D. Cette fois, voici l’entrée de gamme de la marque Bugatti qui est proposée à 30 000 € mais vendue à 500 exemplaires seulement.

Voir la galerie photo

Bon ok… pour ce tarif très contenu, pour une Bugatti, ne vous attendez pas à une Veyron ou encore moins à une Chiron. Ce joli bolide bleu est une réplique de la légendaire Bugatti Type 35, à taille réduite. Avec 2,8 m de long et 1,0 m de large et un poids autour de 230 kg minimum à vide, cette Bugatti affole les chronos jusqu’à la vitesse folle de 45 km/h. En effet ce bolide se nomme Bugatti Bébé II et comme son nom ne l’indique pas, elle transportera les têtes blondes et les grands enfants téméraires.

Mais elle roule !

Sur l’essieu arrière, les ingénieurs Bugatti ont installé un moteur électrique. Il offre deux modes de puissance pour les conducteurs avec différents niveaux d’expérience : un « mode enfant » d’1 kW avec une vitesse maximale limitée à 20 km/h, et un « mode adulte » de 4 kW, avec une vitesse de pointe de 45 km/h.

Pour les amateurs de frissons, une « Speed Key » est fournie avec certains modèles. Comme celle de sa grande sœur, la Chiron, elle permet d’augmenter la puissance jusqu’à 10 kW et désactive le limiteur de vitesse. Un différentiel autobloquant est heureusement prévu pour tirer le meilleur parti du couple disponible au niveau des roues arrière.

La voiture est fournie avec deux tailles de batterie amovible, un pack standard d’1,4 kWh et une version longue portée de 2,8 kWh. Si l’autonomie exacte dépend de la conduite adoptée, le pack le plus gros devrait toutefois permettre une augmentation de l’autonomie de plus de 30 km.

Une Bugatti, jolie comme un camion

La naissance de cette machine un peu folle a tout abord débuté par la numérisation du moteur de la Type 35 Grand Prix de Lyon de 1924. C’est sur cette base que les designers ont ressuscité le chef d’œuvre d’Ettore Bugatti en ajoutant un moteur électrique placé sur l’essieu arrière. N’oublions pas les roues à huit branches en alliage d’aluminium qui ont également été reproduites ainsi que l’essieu avant creux du modèle original.

En passant ses jambes à l’intérieur de l’habitacle, les propriétaires prendront en main le fameux volant à quatre branches, placé devant un tableau de bord en aluminium bouchonné doté d’instruments Bugatti personnalisés. Les classiques compte-tours ont été remplacé par un indicateur du niveau de batterie, une jauge de puissance et le chronomètre de bord, utilisé sur la Type 35 pour mesurer les performances en course.

Bien en vue, au centre du tableau de bord, une plaque indique le numéro de châssis unique de la Bébé II. Chaque véhicule arbore, au bout de son capot, le célèbre « macaron » Bugatti fait de 50 g d’argent massif, comme sur la Chiron. Tous les véhicules sont équipés d’un klaxon, d’un rétroviseur, d’un frein à main et de feux.


Bugatti et le contrôle parental

Pour éviter tout débordement de son bambin, Bugatti a prévu une télécommande d’une portée de 50 m. Elle permet d’arrêter la voiture si un conducteur inexpérimenté perd le contrôle du bolide.

Vous avez les 30 000 € en banque et vous voulez passer le cap pour devenir un propriétaire de Bugatti ? J’ai une mauvaise nouvelle pour vous : la firme n’en construira que 500 exemplaires et ils ont tous été vendus. Cependant, si un acquéreur abandonne son projet, Buggati piochera dans sa base de clients potentiels s’étant inscrit sur le site dédié : www.bugattibaby.com  

Les voitures seront fabriquées par la société britannique The Little Car Company et l’ensemble des véhicules sera produit dans le courant de 2020 et 2021.