logo La revue auto

Essai CUPRA Formentor : SEAT est-ce bien fini ?

Après la mort de quelques marques automobiles au début du 21e siècle, les grands groupes se lancent aujourd’hui dans la segmentation de leurs gammes. Pour ce faire, ils ne lésinent pas sur les moyens en créant de toute pièce de nouvelles marques. Le meilleur exemple est bien évidemment Abarth. L’ancien préparateur des modèles turinois est dorénavant la marque de sport de Fiat.

CUPRA reprend à son compte la méthode du constructeur italien en devenant, depuis 2 ans maintenant, la marque sportive de SEAT. Si le Scorpion n’a jamais eu droit à un modèle à part entière, CUPRA nous propose le Formentor. Ce SUV aux lignes de « coupé compact » ne sera jamais proposé par la maison mère. Reste à savoir ce que vaut ce premier modèle, le CUPRA Formentor ?

Exterieur_essai-cupra-formentor_0 Exterieur_essai-cupra-formentor_1 Exterieur_essai-cupra-formentor_2
Voir la galerie photo

CUPRA Formentor : le concept…

Voici donc le tout premier modèle CUPRA n’appartenant pas à l’univers SEAT. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque ne s’est pas jetée dans la bataille des sportives compactes sans un brin d’originalité. Si la face avant fait indéniablement penser à sa petite sœur Leon, le Formentor propose plus de muscles et un caractère de baroudeur.

Le Formentor est plutôt du genre démonstratif avec son bouclier avant surdimensionné, un spoiler de toit, quatre pots d’échappement à l’arrière et des hanches galbées. Notre version d’essai est en plus revêtue d’une splendide robe bleu mat qui contraste avec les jantes de 19 pouces en noir profond et aux reflets cuivrés. Un style qui se retrouve sur une foule de détails comme la calandre, les barres de toit, les rétroviseurs et le logo.

Le cockpit marque bien la filiation avec la CUPRA Leon. On retrouve le même mobilier, qui est parfaitement agencé et de très bonne facture. En tant que sportive, ses stylistes nous offrent, en plus, des détails spécifiques. Par exemple, le volant sport du Formentor est recouvert d’un beau cuir surmonté de surpiqûres et du logo cuivré. Derrière celui-ci, la CUPRA dispose d’une instrumentation numérique évolutive. Un deuxième écran trône au centre de la planche de bord. Extralarge, il pilote le multimédia et la configuration du châssis.


Une belle base ce Formentor !

Cette première CUPRA est construite sur la nouvelle plateforme du groupe Volkswagen, la MQB-Evo. Ce n’est pas une première, elle sévit déjà sur la Golf 8 ou sur la nouvelle Audi A3 Sportback.
L’avantage de cette plateforme, c’est qu’elle offre une polyvalence exceptionnelle, question motorisations. De fait, le Formentor disposera, à terme, d’une offre pléthorique allant d’un TDI 150 chevaux à un 5 cylindres turbo dans sa version extrême. Mais pour le moment, CUPRA ne nous propose que deux versions. La première est dite « écolo » puisqu’elle dispose d’un système hybride rechargeable de 245 chevaux. Ce système combine le traditionnel 1.4 TSI à un moteur électrique. La cavalerie passe via une boîte automatique sur le train avant, mais est homologuée à moins de 3 litres sur les 100 premiers kilomètres. Il faut dire qu’avec sa batterie au Lithium-ion, le Formentor peut rouler sur plus de 50 km sans consommer une goutte d’essence.

Le second moteur mis en vente actuellement est un bon « vieux » turbo essence. Il cube deux litres et développe 310 canassons pour 400 Nm de couple. La cavalerie passe sur les 4 roues via une boîte automatique à 7 rapports et double embrayage. Les chiffres de la fiche technique sont enthousiasmants. Le 0 à 100 km/h est expédié en 4,9 secondes alors que l’aiguille du compteur de vitesse sera bloquée électroniquement à 250 km/h.


Vous savez quoi ? La bonne nouvelle…

c’est que notre premier essai de Formentor se fait sur cette version de 310 chevaux.

La rencontre s’est passée dans le parking de la gare TGV de Champagne-Ardenne. La couleur mate et les jantes font clairement leur effet. On ressent bien l’esprit sauvage qu’ont voulu lui transmettre ses géniteurs.
Clé en main, on pénètre dans l’habitacle bien fini et les sièges nous maintiennent parfaitement. Ceinture de sécurité en place, et on lance la machinerie via l’un des deux boutons satellites disposés sur le volant. Les écrans vous accueillent et le Formentor se met à chantonner.

Dès les premiers tours de roue, nous n’avons aucun doute. C’est une sportive ! Les suspensions sont un chouïa ferme, le rayon de braquage est un brin trop long, mais la boîte de vitesses automatique enchaîne les rapports sans le faire savoir. La moyenne de consommation monte vite, dans ce parcours mêlant ville et départemental. Le Formentor demande un peu plus de 8 litres.

Mais cette sportive se vit, se ressent en enclenchant le mode « CUPRA ». Ici, le moteur se met à rugir à l’extérieur et dans l’habitacle, via les haut-parleurs. La boîte de vitesses descend les rapports et laisse monter l’aiguille du compte-tours en zone rouge. Ainsi armé, et si vous écrasez la pédale de droite, le SUV vous plaque aux sièges.
En virage, le Formentor étonne. Pas de roulis, et une efficacité du feu de dieu. Il faut dire qu’il est pourvu du système 4Drive et de l’intelligence artificielle qui gère l’adhérence de chaque roue.

Un virage ? C’est simple.

Il suffit de se placer dans la bonne trajectoire. Maintenir sa ligne. Mettre un peu de poids sur le train avant. Un peu avant la corde, réaccélérer. Les roues intérieures ralentissent, pour offrir leur couple aux roues extérieures. Le Formentor enroule ainsi chaque courbe avec vélocité.
Les freins tiennent bon et sont assez progressifs.
En la conduisant ainsi, la moyenne grimpe à plus de 13 litres.


Conclusion:


Pour une première, c’est une bonne première. Ce Formentor offre un vrai modèle à CUPRA. Son look de SUV coupé compact est bien dans l’air du temps et son allure musclée est vraiment plaisante. Je regretterais juste le manque d’originalité de sa face avant. Elle est trop proche du faciès d’une Leon ou d’une Tarraco. C’est bien ici que l’on retrouve les gênes SEAT du Formentor. Mais pour le reste… je dis : bien vu !

Techniquement, cette Formentor récupère ce qui se fait de mieux dans le segment compact chez le groupe Volkswagen. Le moteur et l’électronique gèrent parfaitement l’adhérence, de là même à en oublier que l’on roule dans un SUV, il n’y a qu’un pas. D’ailleurs, avec sa caisse surélevée, on peut sortir des chemins battus, sans trop de peur. Cependant, attention aux jantes et à la peinture tout de même.

L’addition est salée. Comptez un minimum de 44 670 € pour notre version d’essai. Auxquels il faudra rajouter un malus écologique allant de 8 000 à 11 000 €. Mais ça, CUPRA n’y est pour rien…

Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
5 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
2 / 5
Prix
2 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

  • - L’allure originale
  • - Les performances
  • - La qualité perçue haut de gamme
  • - Attention à la conso
  • - Le Malus

nos dernières annonces

  • MG Marvel R
    Comfort

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 07/12/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 33 990 €
    Mensualité : 239€/mois*
    Prix constructeur : 39 990 €
    Remise de : -6 000 €

  • MG Marvel R
    Performance

    Electrique : Automatique
    10 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 07/12/2021
    Garantie : NC mois
    Prix de vente : 46 990 €
    Mensualité : 329€/mois*
    Prix constructeur : 48 990 €
    Remise de : -2 000 €

  • Aiways U5
    Standard

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 07/12/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 33 300 €
    Mensualité : 299€/mois*
    Prix constructeur : 39 300 €
    Remise de : -6 000 €

  • Aiways U5
    Premium

    Electrique : Automatique
    0 km : Neuf
    Concessionaire: Paris
    Mise en circulation : 07/12/2021
    Garantie : 60 mois
    Prix de vente : 37 230 €
    Mensualité : 404€/mois*
    Prix constructeur : 43 230 €
    Remise de : -6 000 €