logo La revue auto

Essai Audi A3 : Le challenge, Marseille-Paris avec un plein

« Rallier Marseille à Paris sur la journée », le challenge peut paraître surprenant. Mais lorsque l’on vous annonce n’avoir droit qu’à « un seul plein », vous faites moins le malin. En effet, vous visualisez le trajet et prenez en compte que parcourir 800 km sans passer par le pitstop, ça risque d’être délicat.

Exterieur_essai-audi-a3-le-challenge-marseille-paris-avec-un-plein_0 Exterieur_essai-audi-a3-le-challenge-marseille-paris-avec-un-plein_1 Exterieur_essai-audi-a3-le-challenge-marseille-paris-avec-un-plein_2
Voir la galerie photo

Les règles ont été fixées par l’équipe Audi, la trappe du réservoir a été soigneusement scellée sous contrôle d’huissier. L’on nous prodigue quelques « écoconseils » comme « rouler en mode efficiency », ne pas activer le régulateur de vitesse, « garder les ouvrants fermés » enfin d’anticiper les dépassements et le relief de la route. Tout de suite, on s’imagine tel un capitaine de vaisseau naviguant à vue sur une mer tumultueuse.

Toutes les techniques sont bonnes pour gagner en consommation. Celles qui relèvent du bon sens comme ne pas charger inutilement le véhicule, vérifier la pression des pneus, couper la climatisation. Puis il y a les méthodes draconiennes comme celle de ne pas ouvrir les fenêtres, couper toute ventilation et réduire les consommations internes au véhicule comme le GPS, les prises USB ou allume-cigare, certains iront jusqu’à se dispenser de luminaires et de clignotants. Ne faites pas ça chez vous, ni même ailleurs !
Enfin, il y a les méthodes malhonnêtes, à la Satanas et Diabolo, dans les Fous du volant, qui consistent à se coller à un poids lourd et ainsi bénéficier d’un appel d’air pour consommer moins. Là, ça en devient plus que pathétique, cela est tout simplement dangereux.


Alors que certains concurrents prévoyaient de rouler à la vitesse minimale autorisée sur autoroute, nous avons préféré, à La Revue Automobile, nous contenter de rouler normalement, et de respecter tout simplement les limitations de vitesse. Simple, efficace, mais surtout réaliste.

Nous prenons place à bord d’une emblématique premium compact chez Audi, la nouvelle A3 Sportback 35 TDi 150 ch reliés à la boîte S Tronic 7.
La conduite au fil des premiers kilomètres est agréable et d’autant plus précise avec le large écran de bord où l’on a une carte détaillée, j’ajoute par la même occasion le rappel de cet écran sur mon tableau de bord derrière le volant et en complément, un autre rappel sur l’affichage tête haute, comme ça, aucun risque de se tromper de chemin ! J’affiche de surcroît l’écran de consommation en temps réel qui se révélera très rapidement frustrant et dangereusement source de déconcentration.
Nous voilà partis sur l’autoroute, file de droite, roulant paisiblement, très paisiblement, dans un rythme qui peut parfois endormir. Effectivement, hors de question d’effectuer des insertions sportives ou dépassements musclés, fini les départs canon après les péages. Alors tant pis pour la conso, mais on allume la radio et on alterne entre les stations aisément grâce aux commandes sur le volant. Puis, absence de climatisation oblige, j’avoue, nous avons ouvert les « ouvrants » régulièrement, pour aérer, pour nous revigorer de l’ambiance de croisière, bercés par le rythme fastidieux de France Info qui commençait à nous faire bâiller.


De temps à autre, je jette un œil au tableau des consommations : 4,9 l/100. Nous arrivons à mi-chemin sur l’aire d’autoroute, nos confrères Cédric Pinatel de Turbo et Michaël Trajan de Roadness magazine sont déjà au dessert. Moteur tournant – sans doute une technique pour ne pas refroidir le moteur et ainsi créer une surconsommation au redémarrage –, ils essaient de se faire couler un café espresso avec cette machine à café Audi au look d’un thermos que l’on branche sur la prise allume-cigare, en vain ! Les voilà déjà repartis.

Fred et Thomas officiant pour lesvoitures.com arrivent peu après, mais coupent le moteur le temps de casser la croûte. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour les consommations de notre Audi, ça veut dire beaucoup.

Nous repartons et je constate à la mi-parcours que les consommations sont stables et au beau fixe, toujours 4,9 l/100 km. Mieux vaut être régulier que de grappiller à tout prix quelques petits litres improbables. Ma conduite devient névrosée, je scrute inlassablement l’écran central qui indique l’heure approximative d’arrivée et surtout le nombre de kilomètres restant, chiffre qui n’a pas l’air d’évoluer.

Nous approchons enfin de Paris, le périphérique et nos premiers bouchons, ça va être sport et ça risque potentiellement de remettre la moyenne en jeu… et pourtant, nous arrivons enfin à destination à 17 h, avec 260 kilomètres d’autonomie restante : « tu peux encore mettre le cap vers Amsterdam », me lance-t-on à l’arrivée. La performance est tout simplement bluffante, mais les chiffres sont encore plus spectaculaires chez mes confrères de lesvoitures.com avec la même motorisation diesel. Ainsi, Fred et Thom ont battu le record enregistrant une consommation record de 3,4 l/100

Pour ce qui reste des motorisations essence, le podium revient à Benjamin Cuq, journaliste au Parisien qui a effectué le trajet avec une consommation moyenne de 4,5 l/100 km.


Performance


Performance
3 / 5
Tenue de route
3 / 5
Habitabilité
3 / 5
Consomation
4 / 5
Prix
2 / 5
Confort
3 / 5

Verdict : la raison

Verdict : la passion

Conclusion:


Du côté de chez Audi, on explique que ces consommations aussi faibles sont possibles grâce au nouveau moteur 2.0 l tdi evo qui a été entièrement revu en fonte grise pour des frictions optimisées. Une nouvelle gestion thermique indépendante entre la culasse et le bloc moteur. De plus, un nouveau vilebrequin et des bielles et pistons plus légers. De nouveaux injecteurs à 2 200 bars de pression. Une meilleure gestion de la température du catalyseur et l’apparition d’une double injection d’adBlue ont permis de baisser de plus de 30 % les rejets de Nox sans augmenter la consommation de carburant. Foison de petites améliorations, qui ont pour mérite de faire avancer de plus en plus loin.