logo La revue auto

Essai Golf GTI TCR RaceCar : même pas peur !

La Golf, 7e du nom, va bientôt nous faire ses adieux. Cela oblige Volkswagen à lui rendre les derniers hommages. Alors, après avoir taquiné la Golf GTI de route avec ses 290 chevaux, la marque nous donne accès au poste de pilotage de son bolide de circuit conçu pour le FIA WTCR Touring Car, plus connu sous le « TCR ».

Exterieur_volkswagen-golf-gti-tcr-racecar_0 Exterieur_volkswagen-golf-gti-tcr-racecar_1 Exterieur_volkswagen-golf-gti-tcr-racecar_2 Exterieur_volkswagen-golf-gti-tcr-racecar_3 Exterieur_volkswagen-golf-gti-tcr-racecar_4 Exterieur_volkswagen-golf-gti-tcr-racecar_5
Voir la galerie photo

Golf GTI TCR : du costaud !

Nous sommes au circuit de Portimao. Les 18 virages et 4,692 kilomètres de la piste portugaise nous ouvrent encore leurs portes pour essayer un véritable bolide conçu pour la course : la Golf GTI TCR.

Cette machine est, selon les ingénieurs, à 65 % identique à la version de petite série. Par exemple, le moteur est bien le même. Un 4 cylindres à injection directe turbo de 2 litres. Sauf qu’avec une nouvelle admission d’air, une reprogrammation et un échappement sport, il accumule maintenant pas moins de 350 pur-sang.

Cette cure de stéroïdes s’accompagne d’une carrosserie qui en jette. Plus large, plus basse et plus longue que le modèle de série, on comprend rapidement à qui on a faire. Et ce n’est pas l’énorme aileron, pelle à tarte, soudé à la malle arrière qui infirmera cette impression.

Pour transmettre la puissance sur l’unique train avant, les ingénieurs proposent, aux experts, une boîte de vitesses séquentielle à crabot. Alors que pour les autres, une boîte à double embrayage DSG à 7 rapports fera parfaitement son office. Cette boîte bien connue, puisqu’elle est directement issue de la grande série, permettra aux moins aguerris de se sentir chez eux dans la TCR.



Golf GTI TCR : en piste moussaillon !

Combinaison, casque, chaussure et gants sont enfilés à toute vitesse après le briefing réglementaire. La pression monte. Le cœur s’emballe. Il faut se hisser dans le siège baquet. L’intérieur, bon chic bon genre du modèle de série, laisse place à un arceau de sécurité, un volant de course, un tableau de bord LCD et c’est tout.

Au début, tout est impressionnant. La sangle vous colle littéralement au siège, il m’est presque impossible de bouger. À cause de la hauteur du tableau de bord, la vision est vraiment réduite… Mais, le moteur gronde. Il est temps d’enclencher le « D ».

Le bruit assourdissant de l’échappement et la chaleur dans le cockpit attaquent tous vos sens. Le premier tour de piste s’effectue à un rythme paisible pour remettre le circuit en tête. Mais, il ne faut pas traîner, car les pneus doivent monter en température. Tous les voyants sont au vert, alors qu’une fine pluie commence à humecter le tracé. Je mets plein gaz et l’énorme autobloquant du train avant, fait passer la puissance au sol.

Gros freinage à la sortie de la ligne droite des stands pour un double droite. Et là, je me rends compte de la différence qu’il y a avec la Golf GTI TCR de série, essayer la veille. La décélération est titanesque, et j’ai freiné beaucoup trop tôt. Le virage est bien trop loin. Je peaufine peu à peu ce phénomène et réussit enfin à embarquer dans les courbes cette TCR avec ce léger freinage pour appuyer le train avant. Dans ces conditions, la Golf GTI TCR excelle avec une direction précise et équilibrée.

Les virages s’enchaînent. Ça pousse fort, et il n’est pas nécessaire d’aller chercher les très hauts régimes. La transmission DSG est d’une simplicité déconcertante. En gros, je ne pense qu’à ma trajectoire et surtout à mes points de freinage.

Enfin, félicitation au châssis et à son train avant pour leur étonnante adhérence. Plus les tours s’enchaînent et plus la vitesse monte en piste et la réaccélération se fait tôt, sans pour autant élargir sa trajectoire.


Performance


Performance
4 / 5
Tenue de route
5 / 5
Habitabilité
1 / 5
Consomation
1 / 5
Prix
3 / 5
Confort
1 / 5

Verdict

  • - Look indécent
  • - Prix pas si excessif
  • - Facilité de prise en main
  • - Pas facile à garer.
  • - On met où la marmaille ?
  • - Grand coffre, mais pas très logeable

Conclusion:


Golf GTI TCR : la formule

Avec cette Golf GTI TCR, Volkswagen propose une véritable machine de course pour un prix de 90 000 € hors taxe. Et a priori, la formule plaît ! Pour preuve, les carnets de commandes ne désemplissent pas depuis le lancement de cette auto. Il faut dire que ses performances et sa facilité de prise en main font croire au premier zouave derrière le volant qu’il s’est transformé en pilote. Grisant !

Pour info, Volkswagen a annoncé, il y a peu, que notre plus grand pilote du sport mécanique, neuf fois champion du monde des rallyes, vient de signer un partenariat avec son team.

Derniers commentaires

  • Photo de profil de
    01/02/2019

    Taloche

    Une nouvelle génération de voitures de course est en train de s'imposer avec ce Championnat TCR. Le choix des silhouettes est vraiment sympas, avec des Peugeot 308 GTi TCR, des Audi RS3 TCR, des Honda Civic Type R TCR ou encore des SEAT Leaon Cupra TCR. Manque plus que la télévision s'en empare...